Maisons de village en Région wallonne : analyse de
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 34

Maisons de village en Région wallonne : analyse de cas PowerPoint PPT Presentation


  • 57 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Maisons de village en Région wallonne : analyse de cas Etude menée par la Cellule CAPRU ( Gbx ABT) Unité d’Economie et Développement rural. Plan de la présentation. Méthodologie Résultats Guide. Méthodologie.

Download Presentation

Maisons de village en Région wallonne : analyse de cas

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Maisons de village en Région wallonne : analyse de cas

Etude menée par la Cellule CAPRU (Gbx ABT)

Unité d’Economie et Développement rural


Plan de la pr sentation

Plan de la présentation

Méthodologie

Résultats

Guide


M thodologie

Méthodologie

  • Objectif : Evaluation de maisons de village existantes et optimisation des futurs projets

  • Quatre axes :

    • Utilisation

    • Gestion

    • Notoriété

    • Facteurs d’influence sur le bon fonctionnement


M thodologie1

Méthodologie

  • Analyse de cas

  • Objectif de départ : 30 maisons sélectionnées + CACS Ellezelles


M thodologie2

Méthodologie

  • Distribution des maisons sélectionnées selon les deux critères retenus pour qualifier la population parent.

  • Echantillon établi fin 2011.


M thodologie3

Méthodologie

  • Acteurs ciblés :

    • acteurs communaux (initiateurs de projet) : personnes jugées les plus aptes à répondre au questionnaire par la commune elle-même ;

    • gestionnaires principaux de la maison : un ou plusieurs intervenants, selon le choix du/des gestionnaire(s) ;

    • utilisateurs (associations, particuliers) : tous azimuts, aussi bien les principaux que les occasionnels ;

    • villageois du village d’implantation de la maison : aléatoire.


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Mise en place : facteurs de motivation


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Mise en place : financement

  • * NB : ces résultats sont obtenus sur base des informations communiquées par les communes


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Mise en place : financement

  • Intervention de la commune dans le financement :

  • Acteurs intervenus dans le financement :


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Mise en place : difficultés rencontrées

  • Difficultés rencontrées : 20% des communes

    • Budget prévu insuffisant suite à une mauvaise évaluation des montants nécessaires

    • Population inquiète et en attente d’un projet qui prend du temps à se concrétiser : nécessité pour la commune de répondre au questionnement de la population locale

    • Nécessité de concilier attente de la population et refus des riverains de voir s’implanter une maison de village

    • Difficulté d’arbitrer les attentes variées et incompatibles de la population (mécontentements inévitables)

    • Difficultés communément rencontrées sur tout type de chantier de construction.


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Mise en place : stratégie d’implantation ?

  • A l’unanimité, le choix du lieu d’implantation s’est opéré selon la disponibilité d’un bien communal (23/23 cas) ou d’un bien à acquérir (7/7 cas)

  • Seul critère de localisation considéré dans 47% des cas


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Lieu d’implantation : appréciation des utilisateurs

Réhabilitation

Construction


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Lieu d’implantation : appréciation des villageois


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Mise en place : erreurs commises

  • Des erreurs ont-elles été commises lors de la conception de la maison ?

  • Erreurs essentiellement en rapport avec les aménagements de la maison : chauffage bruyant, simple vitrage, hauteur des plafonds, évacuation des eaux, parking inadapté, espaces de rangement manquants, mauvaise insonorisation, système de compartimentation


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Gestion : tenue du calendrier d’occupation

  • Gestion d’occupation : 3 modes

    • Exclusivement la commune

    • Exclusivement par une groupe indépendant

    • Partenariat entre la commune et un groupe

  • Partenaire : 70% des cas = ASBL.

  • Quel que soit le type d’associations, celles-ci sont composées d’habitants du village où est implantée la maison et souvent de villages voisins, de représentants des associations locales et lorsque la convention (entre commune et partenaire) le stipule, d’un représentant communal.

  • Les membres sont des volontaires bénévoles, parfois désignés par la commune ou élus lors d’une assemblée générale.

  • Autre type de partenaire gérant l’occupation de la maison : syndicat d’initiative , centre culturel, intercommunale


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Gestion : distribution des responsabilités


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Gestion : difficultés et solutions

  • Des difficultés ? Oui pour 17% des communes – 42% des gestionnaires partenaires


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Gestion : difficultés et solutions

  • Des difficultés ? Oui pour 17% des communes – 42% des gestionnaires partenaires


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Gestion : d’autresconseils

  • Innover dans les activités proposées.

  • Assurer un contact clair et cohérent avec le locataire (donner une bonne information, soumettre des règles à suivre et insister sur l’importance de les respecter).

  • Etablir un cahier des charges (préciser les activités qui sont autorisées et la manière dont elles doivent être organisées)

  • Créer une dynamique qui fédère l’équipe qui gérera la maison.

  • Etre enthousiaste de porter les responsabilités de gestionnaire (« Il faut y mettre son cœur »).

  • Privilégier la gestion villageoise.


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Gestion : satisfaction des utilisateurs

  • Satisfaction des utilisateurs :

  • Raisons d’insatisfaction :

« Globalement, quelle est votre satisfaction envers la maison ? »


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Utilisation : qui sont les utilisateurs ?

  • Les utilisateurs :

    • 97% des maisons : associations

    • 90% des maisons : utilisateurs privés (particuliers et sociétés privées)

    • 50% des maisons : la Commune (réunion conseil, conférence, plaine enfants, soupers)

    • 47% des maisons : Fédération Wallonie Bruxelles (ONE, ADEPS, Centre culturel, bibliothèque, service jeunesse/ATL, CPMS)

    • 43% des maisons : l’école du village (cours de gym, fête scolaire, garderie, cantine journalière, repas annuel)

    • 13% des maisons : services publics (ALE, EPN et ateliers organisés par le CPAS)


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Utilisation : diversité et taux d’occupation

  • Activités diversifiées

    • A l’exception de deux maisons de village (l’une appelée « l’école de musique » et l’autre « la crèche »), toutes les maisons de village sondées hébergent plusieurs types d’activités.

    • Plus de 2/3 des maisons proposent 6 types d’activités

    • La diversité des activités n’est pas liée à la taille de la maison, ni à son âge

    • Utilisation : taux d’occupation

    • La plupart des maisons (52%) est en moyenne occupée au moins 4 jours par semaine (taux d’occupation supérieur à 57%)

    • Inoccupation : seulement 2 maisons

    • Construction//réhabilitation

    • Diversité des activités et TO ne sont pas corrélés

    • Maisons ayant un espace réservé en permanence à une activité


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Aménagement - Equipement

  • Aménagements et équipement

    • Appréciation selon les initiateurs, les gestionnaires, les utilisateurs

      • Appréciation globale

      • Appréciation des aménagements intérieurs/extérieurs

        • existants : bons exemples

        • existants : mauvais exemples

        • manquants

      • Appréciation des qualités architecturale, environnementale (cadre de vie) et qualité des matériaux

        • Tous les éléments sont repris dans le rapport


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Aménagement - Equipement

  • Matériel mis à disposition dans 83% des maisons

    • Mobilier (tables et chaises), kit de sécurité, vaisselle, cuisine équipée

    • Parfois : ordinateurs, bbc, parasols, plaine de jeux

  • Financement du matériel :

    • Si la commune est seule gestionnaire : 1 cas/10 : intégré entièrement dans l’enveloppe globale

    • Si partenaire de gestion : cofinancement. Proportion : ???


Maisons de village en r gion wallonne analyse de cas

Aménagement – Equipement : appréciation des utilisateurs

Distribution des utilisateurs à la question suivante : «  Comment jugez-vous l'aménagement intérieur de la maison pas rapport aux usages qu'il en fait ? »

Distribution des utilisateurs à la question suivante : «  Comment jugez-vous l'aménagement extérieur de la maison pas rapport aux usages qu'il en fait ? »


Retomb es locales retomb es positives

Retombées locales : retombées positives

  • Opinion des utilisateurs :


Retomb es locales retomb es positives1

Retombées locales : retombées positives

  • Opinion des initiateurs et gestionnaires :

  • Promotion de la région et de ses spécificités

    • Accueil d’artistes locaux, artisans du terroir

    • Marche ADEPS, ballades gourmandes

    • Fêtes de village

    • Manifestations folkloriques

  • Valorisation du patrimoine bâti

  • « La maison permet-elle de valoriser le patrimoine, les cultures et/ou les spécificités locales ? »


    Retomb es locales cr ation de nouvelles activit s

    Retombées locales : création de nouvelles activités

    • 2 maisons sur 3 : parfois une, parfois plusieurs activités

    • Essentiellement lorsque gestion dynamique >< tenue calendrier d’occupation


    Retomb es locales nuisances pour les riverains

    Retombées locales : nuisances pour les riverains

    • 10/30 des maisons : nuisances

    • Nuisances sonores (musique, bavardage tardif, querelle, …)

    • Stationnement des véhicules

    • Affluence des véhicules et insécurité

    • Fréquence : +/- 2x par an

    • … 95% des villageois ne subissent pas de nuisances

    Distribution des villageois à la question suivante : « Globalement, quelle est votre satisfaction envers la maison ? »


    Efficacit de l outil

    Efficacité de l’outil

    • Opinion des initiateurs et gestionnaires :

    « Pensez-vous que la maison soit un outil de développent rural efficace ? » 

    • Visibilité

    • Maison de village ≠ salle de fête

    • Maison de village ou maison de l’entité ?


    Notori t

    Notoriété

    Fréquence :

    •  59% des villageois connaissent et vont à la MV

    Distribution des villageois


    Le mot de la fin

    Le mot de la fin

    • Quelques facteurs de réussite :

      • Dynamique locale vive – réelle demande – personnes investies

      • Analyse des besoins

        • Occupation effective et suffisante

        • Aménagements et implantation adaptés selon les activités

      • Fonctionnalité

        • Equipement

        • Usage et entretien facile

        • Modularité, polyvalence : volume; +R pièces, insonorisation, système de cloisonnement

      • Qualité d’accueil

        • Qualités du bâtiment

        • Comité de gestion


    Guide aide la conception d une maison de village

    Guide : aide à la conception d’une maison de village

    • Questions à se poser

      • Facteurs de réussite

      • Points critiques


    Plus d infos

    Plus d’infos :

    • Cellule CAPRU

      • http://www.gembloux.ulg.ac.be/eg/capru/

      • Rapport complet téléchargeable (onglet étude)

      • Contact : Brulard Cécile (081/62 23 70)


  • Login