Les m canismes de march
Download
1 / 48

Les mécanismes de marché - PowerPoint PPT Presentation


  • 105 Views
  • Uploaded on

Les mécanismes de marché. Ce powerpoint est dû à http://webses.lyceesudmedoc.fr/ Ch. Feytout. Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre. Hypothèses Les déterminants des comportements des agents La construction des courbes d’offre et de demande sur le marché

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Les mécanismes de marché' - armen


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Les m canismes de march

Les mécanismes de marché

Ce powerpoint est dû à http://webses.lyceesudmedoc.fr/

Ch. Feytout


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Hypothèses

  • Les déterminants des comportements des agents

  • La construction des courbes d’offre et de demande sur le marché

  • La formation de l’équilibre sur un marché concurrentiel


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre1
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Hypothèses

    • La CPP

    • Le libéralisme

    • L’individualisme méthodologique


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre2
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Hypothèses

    • La CPP : la concurrence pure et parfaite

      • Les 5 conditions

21 mars 2006

La Finlande, le Portugal et l'Espagne ouvriront prochainement leur marché de l'emploi aux nouveaux États membres

Après l'Irlande, la Suède et le Royaume-Uni, c'est au tour de la Finlande, du Portugal et de l'Espagne d'ouvrir, à partir du 1er mai, leur marché de l'emploi aux travailleurs des nouveaux États membres d'Europe centrale et orientale.

Ces trois pays ont annoncé qu'ils mettaient fin aux mesures transitoires applicables aux travailleurs de Hongrie, de Pologne, de République tchèque, de Slovaquie, de Lettonie, de Lituanie, d'Estonie et de Slovénie, depuis l'adhésion de ces pays à l'Union européenne en 2004.

http://europe.eu.int/comm/employment_social/workersmobility2006/transitional_fr.htm

Un étiquetage précis du poisson est obligatoire sur les étals. Nos enquêteurs ont relevé 4500 étiquettes, en grandes surfaces et sur les marchés, afin de vérifier s'il était respecté. Le constat est accablant.

UFC Que Choisir ?


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre3
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Hypothèses

    • Le libéralisme

      • Depuis les années 70 on parle de néo libéralisme

Le libéralisme est une doctrine économique : celle qui se donne le marché pour seul fondement, avec pour alliées naturelles l'initiative privée et la libre concurrence

Source : Encyclopédie Universalis


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre4
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Hypothèses

    • Le libéralisme

Smith, Malthus, Ricardo, Walras

Depuis les années 70 on parle de néo libéralisme

Laffer, Friedman


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre5
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Hypothèses

    • L’individualisme méthodologique

Mais l'homme a presque continuellement besoin du secours de ses semblables, et c'est en vain qu'il l'attendrait de leur seule bienveillance. Il sera bien plus sûr de réussir, s'il s'adresse à leur intérêt personnel et s'il leur persuade que leur propre avantage leur commande de faire ce qu'il souhaite d'eux. C'est ce que fait celui qui propose à un autre un marché quelconque; le sens de sa proposition est ceci : Donnez-moi ce dont j'ai besoin, et vous aurez de moi ce dont vous avez besoin vous-mêmes; et la plus grande partie de ces bons offices qui nous sont nécessaires s'obtiennent de cette façon. Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière et du boulanger, que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme

Adam SMITH (1776) « Recherches sur la nature et les causes de la richesse des Nations » Livre I


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre6
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Hypothèses

    • L’individualisme méthodologique

En préférant le succès de l'industrie nationale à celui de l'industrie étrangère, (l’individu) ne pense qu'à se donner personnellement une plus grande sûreté; et en dirigeant cette industrie de manière à ce que son produit ait le plus de valeur possible, il ne pense qu'à son propre gain; en cela, comme dans beaucoup d'autres cas, il est conduit par une main invisible à remplir une fin qui n'entre nullement dans ses intentions; et ce n'est pas toujours ce qu'il y a de plus mal pour la société, que cette fin n'entre pour rien dans ses intentions. Tout en ne cherchant que son intérêt personnel, il travaille souvent d'une manière bien plus efficace pour l'intérêt de la société, que s'il avait réellement pour but d'y travailler. je n'ai jamais vu que ceux qui aspiraient, dans leurs entreprises de commerce, à travailler pour le bien général, aient fait beaucoup de bonnes choses.

Adam SMITH (1776) « Recherches sur la nature et les causes de la richesse des Nations » Livre IV


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre7
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Les déterminants des comportements des agents

    • Le producteur

    • Le consommateur


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre8
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Le comportement du producteur

    Toute production d'objets ou de services engage des coûts. Ils sont de deux types  :

  • les coûts fixes correspondent à des dépenses engagées quelque soit la production (achat de machines outils, location des locaux, rémunération des salariés,...)

  • les coûts variables correspondent aux dépenses engagées par la production (achat de matières premières, facture d'électricité,...). Ils dépendent donc de la quantité produite.

  • La somme des coûts fixes et des coûts variables donne le coût total de production. Le coût total dépend de la quantité produite. Il va toujours en augmentant. 


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre9
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Le comportement du producteur : CT


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre10

Coût total d’équilibre

Coût moyen

Coût marginal

Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Le comportement du producteur : CT, CM, Cm

Point d’inflexion

Rendements croissants

Rendements décroissants

Économies d’échelle : CM décroissant

Le Cm passe par le min CM


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre11

CT d’équilibre

Recette totale

Coût total

RT

Coûts variables

.

.

.

Coûts fixes

quantité

q

q1

q2

Quantités permettant de réaliser un profit

Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Le comportement du producteur : l’optimum

Le producteur recherche la rentabilité. Dans quel intervalle de production celle ci est-elle rentable ?

Entre q1 et q2 la production est donc rentable : RT > CT

Mais pour quel niveau de production, le profit est-il maximum ?


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre12

Recette marginale (Rm) d’équilibre

Coût marginal (Cm)

Coût moyen (CM)

Cm

CM

Le profit

augmente

Rm = prix

q1

q2

q*

quantité

Quantités permettant de réaliser un profit

Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Le comportement du producteur : l’optimum

Si les rendements deviennent décroissants le coût moyen diminue puis augmente.

En CPP le prix s’impose aux producteurs

Tant que le coût moyen diminue, le coût marginal (coût de la dernière unité) est inférieur au coût moyen. Dès que le CM augmente cela signifie que le Cm est supérieur au CM.

Le profit augmente tant que la production d’une unité supplémentaire maintient le Cm inférieur au prix de vente … le profit diminue dès que le coût marginal devient plus élevé que le prix.

Le profit est maximum pour la quantité égalisant le prix au coût marginal


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre13
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Le comportement du producteur : l’optimum

Hypothèses : CPP, raisonnement à Court Terme

Objectif : fixer un niveau de production tel que le profit soit maximum

Démarche : comparer le Cm au prix du marché. Tant que celui ce est supérieur au Cm, le producteur produit. Il fixe le niveau de production lorsque le Cm=P. A ce niveau, le profit est maximum.


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre14
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Les déterminants des comportements des agents

    • Le consommateur

      • Le consommateur compare l’utilité (supposée mesurable) de la consommation d’une unité supplémentaire d’un bien au prix de cette unité

      • Le consommateur tient compte également des prix des autres biens

      • Le consommateur tient compte enfin de son revenu.


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre15
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Le comportement du consommateur

    l’élasticité désigne la variation relative d’une grandeur (effet) par rapport à la variation relative d’une autre grandeur (cause).

    La demande du consommateur dépend du prix du bien :

    l’élasticité prix de la demande

    La demande du consommateur dépend du revenu du consommateur :

    l’élasticité revenu de la demande


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre16
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Le comportement du consommateur

    • La demande du consommateur dépend du prix du bien :

      l’élasticité prix de la demande

Demande variable dépendante (ou expliquée)

Prix variable déterminante (ou explicative)

Exemples :

· marché des pizzas: Pde 5 Qde 10

· marché des voitures: Pde 500 Q de 2

La comparaison est difficile (quantités absolues)

solution: observer les variations relatives (en %).


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre17
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Le comportement du consommateur

    • La demande du consommateur dépend du prix du bien :

      l’élasticité prix de la demande

Demande variable dépendante (ou expliquée)

Prix variable déterminante (ou explicative)

[ (demande d’arrivée - demande de départ) / demande départ] x 100/ [(prix d’arrivée - prix de départ) / prix de départ] X 100


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre18

prix d’équilibre

Quantité demandée

Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Le comportement du consommateur

    • La demande du consommateur dépend du prix du bien :

      l’élasticité prix de la demande

Loi de la demande : si le prix d’un bien baisse, sa demande augmente. Il s’agit d’un bien ordinaire

< 0

  • d/p= [(Qb – Qa)/Qa] / [(Pb – Pa) / Pa]

donc

l’élasticité - prix est de signe négatif


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre19
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Le comportement du consommateur

    • La demande du consommateur dépend du prix du bien :

      l’élasticité prix de la demande

  • élasticités de la consommation de tabac pour la période 1971-1996

  • d/p = - 0,167

Quel sens économique faut-il donner à cette élasticité ?

Entre 1971 et 1996, le doublement du prix du paquet de tabac a fait baisser la consommation de tabac de 16,7 %



Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre21
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Le comportement du consommateur

    • La demande du consommateur dépend du prix du bien :

      l’élasticité prix de la demande

  • la demande peut être inélastique (lorsque l'élasticité tend vers 0) [ c’est le cas du tabac, du sel, et du pain qui sont des produits non substituables et/ou absolument nécessaires.]

  • la demande peut être unitaire (lorsque l'élasticité tend vers -1)

  • la demande peut être, enfin, élastique (lorsque l'élasticité tend vers moins l’infini) . [Ainsi, pour certains biens, une baisse de prix très modérée entraîne une forte hausse de la demande ( par exemple pour certaines voitures neuves)].

  • cas particulier : les biens Veblen, les biens GIFFEN (élasticité prix >0)

    • biens Giffen : lorsque le prix d’un bien varie dans un sens (il augmente, il baisse), sa demande varie dans le même sens (cas de biens essentiels dont on ne peut se priver = pain)

    • biens Veblen : cas des biens de luxe – consommation ostentatoire -


Les diff rentes formes d lasticit

Demande à élasticité unitaire d’équilibre(élasticité prix = -1)

Demande inélastique (élasticité prix = - 0,5)

Péage

Péage

B

B

1,10 €

1,10 €

20%

20%

20%

A

A

0,90 €

0,90 €

D1

D2

20%

10%

Passages

950

1050

Passages

900

1100

Péage

B

1,10 €

A

Demande élastique (élasticité prix = - 2)

0,90 €

D3

40%

Passages

900

1200

Les différentes formes d’élasticité


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre22
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Le comportement du consommateur

    La demande du consommateur dépend du revenu du consommateur :

    l’élasticité revenu de la demande

  • d/R= [(Q2 – Q1)/Q1] / [(R2 – R1) / R1]


Formation de l offre de la demande et du prix d quilibre23
Formation de l’offre, de la demande et du prix d’équilibre

  • Le comportement du consommateur

    La demande du consommateur dépend du revenu du consommateur :

  • Trois types de biens :

  • les biens supérieurs : la demande augmente plus que proportionnellement à la hausse du revenu ( l'élasticité est supérieure à 1)

  • les biens normaux : la hausse du revenu entraîne une augmentation (moins que proportionnelle) de leur consommation (l'élasticité est entre 0 et 1)

  • les biens inférieurs : la consommation baisse lorsque le revenu croît (l'élasticité est inférieure à 1).


L lasticit revenu

Quantité demandée d’équilibre

Quantité demandée

Quantité demandée

m

Revenu

Revenu

Revenu

Biens supérieurs

Biens inférieurs

l'élasticité revenu

ER > 1

0 < ER < 1

ER < 0

Demande inélastique

Demande élastique

Demande inélastique

Élasticiténégative

Biens normaux


L lasticit revenu et lois d engel
l'élasticité revenu et lois d’Engel d’équilibre

Loi 1 : les dépenses alimentaires augmentent moins vite que le revenu. En conséquence, les dépenses liées à l’alimentation représentent une part de plus en plus faible des dépenses d’un ménage.

Loi 2 : les autres dépenses liées à des besoins primaires (logement,chauffage, habillement) augmentent au même rythme que le revenu.

Loi 3 : les dépenses ne relevant pas de la nécessité de satisfaire des besoins primaires augmentent plus rapidement que les revenus. Une fois ses besoins primaires satisfaits, un ménage consacre une part plus importante de son revenu à l’achat de biens et services répondant à des besoins secondaires (loisir…).


L lasticit revenu et lois d engel1
l'élasticité revenu et lois d’Engel d’équilibre

Sachant qu’entre 1970 et 1997 le revenu disponible des ménages a été multiplié par 3 approximativement, ce document permet-il de vérifier les lois d’Engel ?

Évolution de la structure de la consommation des ménages en France


Formation de l quilibre

Formation de l’équilibre d’équilibre

En situation de CPP


L quilibre court terme
L’équilibre à Court Terme d’équilibre

  • Les entreprises : ni d’entrées ni de sorties du marché


quantité offerte d’équilibre

quantité demandée

Courbe d’offre de marché

d1

d2

o3

d3

o2

o1

Courbe de demande de marché

p1

prix

p3

p2

p* est le prix d’équilibre

Prix d’équilibre

Le commissaire priseur annonce un prix, offreurs et demandeurs répondent en indiquant s’ils sont vendeurs ou acheteurs à ce prix et pour quelle quantité.

Le tracé des courbes d’offre et de demande est virtuel.

C’est une simple représentation permettant de comprendre le processus d’ajustement entre les propositions des offreurs et des demandeurs.

Le prix qui équilibre le marché est celui qui égalise les quantités offertes et demandées.



Soit une situation d quilibre
Soit une situation d'équilibre... d’équilibre

Offre

Prix

Pe1

Demande

Qe

(Qo=Qd)

Quantités


Une nouvelle découverte permet de produire la même quantitéà moindre coût.Autrement dit : pour un même prix de vente, les offreurs peuvent proposer plus de produits...


La courbe d offre se d place alors vers la droite
La courbe d'offre se déplace alors vers la droite : quantité

Offre

Prix

Prix

quelconque

Pe1

Demande

Quantités

Ancienne

offre

Nouvelle

offre


L ancien prix d quilibre l offre est donc sup rieure la demande
À l'ancien prix d'équilibre, l'offre est donc supérieure à la demande.

Prix

Offre

Pe1

Demande

Qo

Quantités

Qd

Comment va se former le nouvel équilibre entre l’offre et la demande ?


Les offreurs font de la sous ench re
Les offreurs font de la à la demande.sous-enchère…

Offre

Prix

Pe1

Demande

Quantités


Un processus de t tonnements s amorce l offre diminue
... Un processus de tâtonnements s’amorce : l'offre diminue.

Offre

Prix

Pe1

Nouveau prix proposé =

Demande

Qd2

Qo1

Quantités

Qo2

Qd1


Un nouvel quilibre sera finalement d termin
Un nouvel équilibre sera finalement déterminé … diminue.

Prix

Offre

Mécanisme d’autorégulation

Pe1

Pe2

Demande

Qo2

Qd2

Qo1

Quantités

Qd1

On vérifie qu’une situation de déséquilibre (O > D)conduit à une situation d’équilibre (O = D)


A diminue.

U

T

O

R

E

G

U

L

A

T

I

O

N

A

U

T

O

R

E

G

U

L

A

T

I

O

N

Donc :

Si on n'est pas à l'équilibre, on y arrive,

et...

Quand on y est, on y reste.

On dit que l'équilibre est stable.


March et entreprise
Marché et entreprise diminue.

  • En situation de CPP, ce prix d’équilibre s’applique à chacune des entreprises sur le marché.



March et entreprises lt en situation de cpp
Marché et entreprises à LT en situation de CPP diminue.

À LT, les entreprises peuvent entrer et sortir du marché.

Au terme de ce mécanisme, on démontre que le profit global en CPP tend vers 0

Les perspectives de profit sur ce marché attirent de nouvelles entreprises.

Des entreprises vont se retirer du marché car elles réalisent des pertes.

L’offre sur le marché va augmenter. Le prix va alors baisser

D

O

O’

À LT, la tarification est au CM


L quilibre g n ral
L’équilibre général diminue.

  • Dans une économie, il existe différents marchés (marché du travail, marché des B&S, marché du capital)

  • Ces marchés sont interdépendants

  • On doit à L.Walras l’analyse de l’Équilibre Général (EG). (p.340)

  • En situation d’EG, l’optimum de Pareto est réalisé.


Conclusion
Conclusion diminue.

  • Ces mécanismes de régulation du marché conduisent à l’équilibre du marché car différentes conditions sont respectées :

    • La CPP c’est à dire principalement :

      • Flexibilité des prix et des quantités

      • Libre entrée et sortie des entreprise

      • Circulation parfaite de l’information (ex perspectives de profit …)


Conclusion1
Conclusion diminue.

  • Que se passe-t-il si une ou plusieurs de ces conditions ne sont (n’est pas) respectée(s) ?

  • On assiste alors à des phénomènes de rationnement c’est à dire de déséquilibres sur un ou des marchés

  • On assiste également à des formes de concurrence imparfaite.


Le rationnement par les prix prix plancher prix plafond
Le rationnement par les prix : prix plancher, prix plafond diminue.

  • Prix plancher

    (> Pe)

  • Prix plafond

    (< Pe)

  • Surproduction

  • Pénurie

Marché du logement social

loyer

offre

Loyer équilibre

demande

Loyer plafond

pénurie

Quantités


ad