BLANCHE NEIGE
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 27

BLANCHE NEIGE PowerPoint PPT Presentation


  • 103 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

BLANCHE NEIGE. Diaporama de Jacky Questel. La reine brodait près de la fenêtre, admirant la campagne sous la nei-ge, quand tout à coup elle se piqua au doigt. Une goutte perla, tacha le tissu blanc, comme une étoile !

Download Presentation

BLANCHE NEIGE

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Blanche neige

BLANCHE NEIGE

Diaporama de

Jacky Questel


Blanche neige

La reine brodait près de la fenêtre, admirant la campagne sous la nei-ge, quand tout à coup elle se piqua au doigt. Une goutte perla, tacha le tissu blanc, comme une étoile !

Ah ! Pensa la Reine, si le bébé que j’attends pouvait être une fille, blan-che comme la neige, et aux lèvres rouges comme cette étoile de sang !

Hélas ! La Reine mourut en mettant le bébé au monde, et ne put voir à quel point cette petite fille était bel-le. Le roi, en souvenir du souhait de son épouse, l’appela Blanche-Neige.


Blanche neige

Un royaume ne peut rester sans reine, et le roi se remaria. Mais sa deuxième épouse n’aimait pas Blanche-Neige, qui grandissait à la cuisine avec les domestiques qui, heureusement l’adoraient.

La nouvelle reine ne se souciait guère de la marche du palais et du royaume ! Dans son laboratoi-re secret, elle interrogeait régu-lièrement son miroir, pour savoir si elle était toujours la plus belle


Blanche neige

Blanche-neige devint une superbe jeune fille. Et la nouvelle reine, interrogeant un jour son miroir magique, fut horrifiée d’y voir se dessiner le visage de sa belle-fille. Ah ! Non ! Elle ne sup-porterait pas cela !


Blanche neige

Elle fit venir le Grand Veneur, chef des chasses royales.

- Je veux, dit-elle, que vous ameniez cette peste de Blanche-Neige en forêt. Vous la tuerez, et me rapporterez son cœur dans ce coffret !

Le Grand Veneur était horrifié. Mais comment désobéir à la Rei-ne ? Il la connaissait trop bien, c’était sa vie à lui qui était en jeu ! Et la sécurité de toute sa famille. La reine le lui a dit bien clai-rement !


Blanche neige

Il partit donc, emmenant Blan-che-Neige en croupe.

Pourtant, il ne peut se résoudre à la tuer. Il lui demanda de sa cacher au fond des bois. Quant à lui, il tua une biche, et ramena le cœur à la cruelle reine qui se montra satisfaite.

Et Blanche-Neige resta seule au milieu de l’immense forêt…


Blanche neige

Les animaux, d’abord craintifs, se rapprochè-rent de cette jeune fille si douce et si triste, qui leur parlait si gentiment. Ils ne comprenaient pas bien ce qu’elle disait, mais réalisaient qu’elle avait de la peine.

Comment l’aider ?


Blanche neige

Finalement, ils partirent tous dans la même direction, se retournant de temps en temps comme pour l’inviter à les sui-vre. Ce qu’elle fit. Et tout à coup, au milieu d’une clairière, apparut une petite maisonnette si petite, si adorable, que Blan-che-Neige crut à un grand jouet. Et les animaux s’arrêtè-rent devant la porte fermée, comme pour lui demander d’ouvrir…


Blanche neige

Quelle curieuse maison ! Tout était si petit… Mais quel désordre ! Est-ce que ce sont des enfants qui habitent là ?

Machinalement, Blanche-Neige mit de l’ordre, balaya, nettoya.

Et, épuisée… elle s’endormit !


Blanche neige

Non, ce n’étaient pas des enfants, mais des nains, sept nains qui tra-vaillaient dans la grotte de la mon-tagne. Quel étonnement en rentrant le soir ! Blanche-Neige, réveillée, leur conta son histoire, et il fut déci-dé qu’elle vivrait là, y étant peut-être à l’abri de sa marâtre. Mais, lui re-commandèrent les nains, n’ouvre jamais la porte à personne ! À per-sonne !

Blanche-Neige promit, et les jours s’écoulèrent, dans le calme et la gaité.


Blanche neige

Hélas ! Cela ne pouvait durer… La reine, interrogeant son miroir, apprit que Blanche-Neige était toujours vi-vante, et où elle se cachait. Heureu-sement le Grand Veneur avait démé-nagé loin, emmenant sa famille, sans cela…

Dans son laboratoire secret, la reine fit un poison violent et en mit quel-ques gouttes sur une belle pomme. Puis, déguisée en vieille femme, elle alla frapper à la petite maison, de-mandant à boire par pitié.


Blanche neige

Les animaux virent bien le danger, mais ne purent se faire com-prendre. Ils allèrent alerter les nains, mais, quand ceux-ci arrivè-rent, Blanche-Neige avait déjà mordu dans la belle pomme offerte en remerciement, et gisait par terre. Ils virent juste disparaître une vieille femme, mais comprirent qu’il s’agissait de la reine.


Blanche neige

Ne pouvant se résoudre à se séparer de leur grande amie ils résolurent de la coucher dans un cercueil de verre, pour continuer à la voir, et le disposèrent dans la plus belle clairière, là où ses amis les animaux pouvaient venir la voir aussi.

C’est par là que passa le fils d’un roi voisin égaré dans ces bois.


Blanche neige

Etonné par ce qu’il voyait, stupéfait par la beauté de celle qui gisait là, il de-manda aux nains la permission de l’em-brasser. Mais quand il la souleva, le mor-ceau de pomme coincé dans le go-sier ressortit, et la jeune fille ouvrit les yeux !


Blanche neige

Quelle fête, mes amis ! Les nains n’en croyaient pas leurs yeux ! Quant au prince, déjà amoureux, il voulut l’amener aussitôt voir le roi son père et confondre ainsi la méchante marâtre. Celle-ci, se voyant perdue, chas-sée du royaume, peut-être brûlée comme sorcière, se réfugia dans son laboratoire et s’empoisonna elle-même. Mais personne ne la pleura !


Blanche neige

Le roi demanda pardon de son aveu-glement à sa fille, et lui abandonna le royaume.

Les deux royaumes furent donc réunis quand les jeunes gens se marièrent, lors d’une grande fête à laquelle participèrent les nains et tout le personnel du château qui avait si bien choyé Blanche-Neige dans sa jeunesse.

Et, comme dans tous les contes de fée, les amoureux vécurent longtemps très heureux et eurent beaucoup d’enfants aussi beaux que leur maman !


Blanche neige

Images offertes par ma Tite Pomme.Conte traditionnel narré par JackyMusique : Ernesto Coartazar – First Love

Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix

[email protected]

http://jackydubearn.over-blog.com/

Site : http://www.jackydubearn.fr/


Blanche neige

Vu sur Diaporamapps.com

Voir aussi Voyagepps.com


  • Login