LE PROGRAMME D’INTERVENTION DU SERVICE D’ANIMATION
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 18

Avant-propos : un nouveau service à créer et à définir PowerPoint PPT Presentation


  • 62 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

LE PROGRAMME D’INTERVENTION DU SERVICE D’ANIMATION DE VIE SPIRITUELLE ET D’ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN. Avant-propos : un nouveau service à créer et à définir.

Download Presentation

Avant-propos : un nouveau service à créer et à définir

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Avant propos un nouveau service cr er et d finir

LE PROGRAMME D’INTERVENTION DU SERVICE D’ANIMATIONDE VIE SPIRITUELLE ET D’ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN


Avant propos un nouveau service cr er et d finir

Avant-propos : un nouveau service à créer et à définir

La création du SASEC est un des éléments reliés à la déconfessionnalisation de l’école québécoise;

Il s’agit d’un nouveau service et d’une nouvelle profession à créer. Notre équipe s’est attaqué au défi;

Notre évolution nous amène à vous proposer un programme issu de notre expérience et notre recherche.


Avant propos un nouveau service cr er et d finir

Notre document vous permettra donc de faire le point sur l’évolution de notre service et d’avoir un outil simple pour en faciliter l’encadrement.Il nous permettra d’échanger ensuite sur les enjeux et la pratique dans les écoles primaires et secondaires.


Les objectifs de notre document

LES OBJECTIFSDE NOTRE DOCUMENT

1- situer le rôle du SASEC dans la mission éducative de l’école québécoise;

2- Connaître quelques fondements théoriques du développement spirituel des élèves;

3- Connaître les domaines prioritaires d’intervention du SASEC de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin selon les ordres d’enseignement où il intervient;

4- Comprendre la méthodologie d’intervention du SASEC.


I le sasec dans la mission de l cole qu b coise

I - LE SASEC DANS LA MISSION DE L’ÉCOLE QUÉBÉCOISE

Il est un des outils prévu dans la L.I.P.pour faciliter le cheminement spirituel de l'élève (Art. 6, 36 et 226);

il apporte sa contribution à la mission de l’école qui est d’instruire, de socialiser et de qualifier;

Il constitue l’un des douze services complémentaires offrant des programmes de vie scolaire, de prévention, de soutien aux apprentissages et d’aide aux élèves.


2 les fondements th oriques du d veloppement spirituel

2- LES FONDEMENTS THÉORIQUES DU DÉVELOPPEMENT SPIRITUEL


La spiritualit essai de d finition

La spiritualité: essai de définition

La vie spirituelle est liée à notre conscience d’exister, au besoin de trouver des réponses aux questions de sens et d’élaborer un système de valeurs pour guider l’agir.

Elle peut notamment être religieuse, confessionnelle, inter-religieuse, théiste, déiste, agnostique, voire non théiste ou ouvertement athée.

C’est donc un processus de recherche intérieure.


Avant propos un nouveau service cr er et d finir

La spiritualité d’un individu se transforme avec les années et s’inscrit dans le développement de la personne

Âge de l’enfance : animisme et pensée magique. L’enfant s’en remet à une entité ou réalité extérieure qui décide des événements et intentions.

Fin de l’enfance et début de l’adolescence: étape du « donnant - donnant » : prise de conscience d’un pouvoir de négociation avec « l’Ultime » qu’on veut influencer. Première étape vers l’autonomie.


Avant propos un nouveau service cr er et d finir

L’adolescence: prise d’autonomie, développement de la pensée rationnelle. L’adolescent remet en question les modèles développés dans les premières étapes de la vie. Il est plus préoccupé par son affirmation personnelle et veut s’affranchir de l’influence de l’ultime ou nier son existence.

Vers la fin de l’adolescence: le jeune adulte est prêt à développer un nouveau rapport avec l’Ultime.


Vie spirituelle et engagement communautaire sont intimement li s

Vie spirituelle et engagement communautaire sont intimement liés

En définissant le sens de sa vie, la personne inclut dans sa réflexion une recherche de sa mission dans cet univers qui est le sien.


3 structuration des interventions

3 – STRUCTURATION DES INTERVENTIONS


Un programme articul autour de trois objectifs

Un programme articulé autour de trois objectifs

Vivre des situations de réflexion et d’expérimentation qui les aideront à faire librement des progrès dans leur vie spirituelle en vue d’unifier leur être dans une vision de l’existence

S’engager dans des projets personnels et collectifs susceptibles d’améliorer leur milieu et la société en vue de se donner une conscience sociale ;

Construire des liens entre leur vie spirituelle et leur engagement communautaire en vue de développer une plus grande cohérence personnelle et sociale.


5 tapes selon l ge des l ves

5 étapes selon l’âge des élèves

Les animatrices et animateurs du SASEC de la CSBE ont voulu articuler leurs interventions selon 5 étapes distinctes assurant une saine progression dans la vie spirituelle.

Le premier cycle du primaire

Le deuxième cycle du primaire

Le passage du primaire au secondaire

Le milieu du secondaire

La fin du secondaire


Une m thodologie professionnelle sp cifique

UNE MÉTHODOLOGIE PROFESSIONNELLE SPÉCIFIQUE

Notre pratique a vu se préciser une méthode d’intervention qui relève d’une approche professionnelle où les situations sont étudiées, un diagnostic est posé, des solutions adaptées sont apportées et les résultats sont évalués en fonction de l’expertise particulière de l’intervenant.


6 tapes dans la m thodologie d intervention de l avsec

6 étapes dans la méthodologie d’intervention de l’AVSEC

1- Assurer une présence dans l’école;

2 - Identifier les besoins (exprimés ou implicites) par un dialogue constant avec la direction, les autres services, les enseignants, les élèves et les traduire dans un plan de travail annuel;

3 - Établir des collaborations avec d’autres agents de l’école, notamment par le biais des discussions sur le plan de réussite et le projet éducatif de l’école;


Avant propos un nouveau service cr er et d finir

4 - Créer des activités appropriées ou adapter des activités déjà existantes ;

5 - Réaliser les activités ;

6 - Évaluer ces activités selon une visée de réinvestissement;


Des param tres importants

Des paramètres importants…

Le plan de travail doit viser une variété d’activités adaptées au milieu et aux besoins des élèves.

Plus on favorise une collaboration entre l’AVSEC avec l’ensemble des intervenants, plus on permet une réponse adéquate aux besoins des élèves.


Avant propos un nouveau service cr er et d finir

Un choix propre à la CSBE…

Chaque établissement possède sa propre dynamique. Dans l’élaboration de leur plan de travail, les AVSEC ont à identifier les besoins des élèves et à adapter leurs interventions à chacun des milieux. Notre équipe a donc fait le choix de privilégier l’insertion de l’AVSEC dans chacune des équipe-école et d’adapter les interventions à chaque milieu plutôt que de créer un programme « unique » offert à l’ensemble des établissements.

Ce choix nous demande plus de créativité, peut limiter le nombre d’intervention mais nous croyons qu’il assure une meilleure qualité de chacune des interventions.


  • Login