TEODOR-FLORIN ZANOAGA
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 74

MOTS DU VOCABULAIRE DE LA MAGIE ET DES SUPERSTITIONS DANS UN CORPUS DE LITT RATURE ANTILLAISE CONTEMPORAINE PowerPoint PPT Presentation


  • 245 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Download Presentation

MOTS DU VOCABULAIRE DE LA MAGIE ET DES SUPERSTITIONS DANS UN CORPUS DE LITT RATURE ANTILLAISE CONTEMPORAINE

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

TEODOR-FLORIN ZANOAGA

UNIVERSIT PARIS SORBONNE (PARIS IV)

QUIPE DACUEIL 4080 LINGUISTIQUE ET LEXICOGRAPHIE LATINES ET ROMANES

[email protected]

Gesellschaft fr Sprache und Sprachen (GeSuS) Linguistik Tage

2-4 Mars

Freiburg-im-Breisgau

MOTS DU VOCABULAIRE DE LA MAGIE ET DES SUPERSTITIONS DANS UN CORPUS DE LITTRATURE ANTILLAISE CONTEMPORAINE


Universit albert ludwigs

Universit Albert Ludwigs


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Le but de cette prsentation est de montrer quelques mots du vocabulaire de la magie et des superstitions relevs en franais antillais littraire.

Le glossaire que nous avons rdig a pour but non seulement de synthtiser les informations trouves dans divers dictionnaires (sens, origine, tymologie, attestations), mais aussi de complter, dans la mesure du possible, les lacunes de ltude diachronique et synchronique de ces mots.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Notre corpus est constitu de trois romans, les plus reprsentatifs de lcrivain guadeloupen Ernest Ppin :

LHomme-au-bton (Paris, Gallimard, 1992), pour lequel lcrivain a remport le prix des Carabes,

Tambour-Babel (Paris, Gallimard, 1996), qui a obtenu le Prix RFO du livre

et

LEnvers du dcor (Paris, Du Rocher / Le Serpent Plumes, 2006).


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

MTHODOLOGIE

Le modle de glossaire que nous avons employ dans notre rechercheest celui propos par Andr Thibault dans larticle Glossairistique et littrature francophone paru dans la Revue de linguistique romane, n70 (2006), 143-180.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Voici le schma gnral dun article:

ENTRE (catgorie grammaticale)

1. Premier sens du mot rencontr dans le corpus.

Contexte (page du roman do ce contexte a t extrait)

2. Deuxime sens du mot rencontr dans le corpus (le cas chant)

Contexte (page du roman do ce contexte a t extrait)

Remarques (REM.)

Dans cette partie nous avons inclus des observations portant sur la graphie, la phontique, la morphologie grammaticale et lexicale et sur les rapports que tel ou tel mot entretient avec le franais de rfrence.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Rubrique encyclopdique (ENCYCL.)

Les informations fournies dans cette partie pourraient faciliter la lecture des romans dE. Ppin et tre une source dinformations pour les lecteurs qui sont peu familiariss avec les ralits des Antilles franaises.

Francophonie (Francoph.) Dans cette rubrique, nous avons marqu les rgions francophones o tel ou tel mot est attest, notamment les rgions francophones dAfrique.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Commentaire historique et comparatif

Les observations faites dans le cadre de cette rubrique portent sur:

lorigine du mot;

la premire attestation dans des sources mtalexicales ou des ouvrages qui font rfrences lespace antillais. GRL (Google Recherche de Livres) a t un outil de recherche trs important pour cette partie du commentaire, tant donn que les sources crites en franais littraire antillais ont t peu dpouilles.

la mise en perspective du mot par rapport au reste de la Francophonie;

lexistence dautres formes et acceptions possibles pour le mot.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Bilan bibliographique (BBG.)

Cette rubrique contient une liste chronologique des sources utilises pour la prsentation de chaque entre figurant dans le glossaire, par ordre alphabtique.

Prcision de nature mthodologique:

Concernant la structure des articles, nous voulons attirer lattention sur le fait que les dfinitions proposes sappliquent au(x) contexte(s) dans le(s)quel(s) le mot a t relevmais nous avons essay, autant que possible, de prsenter aussi les autres sens de tel ou tel mot du glossaire, sils en existent.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

LISTE DE MOTS ANALYSS

amarrement N. m.

amener-venir / mn-vini N. m.

bain(-)dmarr N. m.

gadzaf N. m.

loa N. m.

malimin N. m., f.

maledictionn N. m.

manman-dlo N. m.

marabout N. m.

protgement N. m.

quimboiseur N. m.

sancier N. m.

soucougnan N. m.

vaudou N. m. / Adj.

zombi(e) N. m.

zombifi Part. pass adj.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

AMARREMENT N. m.

Sorcellerie.

Ce nest pas malchance, oh! a cest une affaire de main sale, un amarrement raide-raide. Un coup de matre-sorcier! Pour loi cest coda, coda, fini tout jamais! (Tambour, 127)

Innovation lexmatique ralise par drivation partir du vb. trans. amarrerenvoter avec le suff. -mentexprimant laction et son rsultat.

BBG. Absent de toutes les sources consultes.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

AMENER-VENIR / MN-VININ. m.

Produit vgtal destin attirer une personne aime.

Des bas noirs pour un enterrement, un chapeau pour une premire communion, une bouteille deau de Cologne et souvent un mn-vini ou un talisman. (Homme, 47)

Emploi mtaph.

mme la distillerie o, goutte goutte, ton sang de femme fait sa magie de mn-vini, damener-venir. (Tambour, 112)


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Nom form par changement de classe grammaticale partir du vb. sriel amener-venir / mn-vini. La reprise du nom mn-vini par son quivalent du franais rgional, amener-venir, dans la dernire citation de notre corpus, est un indice dune intention explicative de l'auteur qui dsire avertir ainsi le lecteur que les deux mots renvoient dans le contexte au mme rfrent.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

BBG. sorte d'herbe, Merremia dissecta (Jacq.) Hall. f. (Convolvulaceae), produit prpar spcialement avec l'herbe ci-dessus pour susciter lamour de quelqu'un et l'attirer; philtre d'amour; parfum (vendu en flacon) cens attirer la personne aime Tourneux / Barbotin 1990 s.v. menn-vini; produit prpar spcialement pour susciter l'amour de quelqu'un pour soi et l'attirer Barbotin 1995 s.v. mn-vini; liane-amande-amre (Merremia Dissecta): on en fait une lotion laquelle on attribue la vertu d'attirer les amours; utilis pour sduire Ludwig 2002 s.v. menn-vini; philtre d'amour base d'herbe du mme nom Barthlemi 2007 s.v. mennen-vini; poudre magique cense attirer soi l'tre aim, philtre d'amour Confiant 2007 s.v. mennen-vini1.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

BAIN DMARR / BAIN-DMARRN. m.

Bain qui libre des fils occultes (Ludwig 2002 s.v. dmar, s.v. ben dmar).

Conseillrent neuvaines, jenes, processions, voyages Montral et Lourdes, plerinages,bainsdmarrs, etc. (Tambour, 124)

La ville dgourdissait ses membres et soffrait un grand bain-dmarr pour repartir dun bon pied. (Homme, 106)


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

ENCYCL. Le bain dmarr ou bain lustral a une fonction magique aux Antilles. Plus prcisment, il sert se dbarrasser de ses ennuis et de tout ce qui est nfaste.

minuit, on part de chez soi tout nu (ou vtu de haillons) pour aller se baigner dans la mer, en emportant une queue de morue. Si lon est en haillons, on les abandonne dans leau. On se passe la queue de morue sur les parties sexuelles, puis, en sortant de leau, on se rhabille avec des vtements convenables et on rentre chez soi. Normalement, on prend ce bain en groupe. Il se pratique souvent sous une forme dulcore, sans queue de morue, dans la nuit du 31 dcembre au 1er janvier. Tourneux / Barbotin 1990s.v. ben, s.v. ben dmar.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Type lexical qui existe dans les croles de l'aire atlantique (CG, CMG, CM v. BBG.) et qui se rencontre chez E. Ppin sous les formes bain dmarr ou bain-dmarr. Le mot est compos debain n. m. ablution, nom appartenant au FR, et dmarr, participe pass de vb. trans. dmarrer dsenvoter, attest en CM (v. Confiant 2007 s.v. dmar3) et dans Dsormeaux3 1992 s.v. dmar (dtacher, dsenvoter).

Les premires attestations du mot dans GRL date de 1951:

C'est l qu'on va prendre le bain 'dmarr' dont le but avou est de 'dmarrer' ou dtacher la dveine persistante. Eugne Revert, De quelques aspects du folklore martiniquais: la magie antillaise, [s.l.], [s. n.], 1951, 59.

'bain dmarr' en crole 'bin dmar' qui est un bain pour dtacher Cahiers de l'Association internationale des tudes franaises, n 55 / 1951, Paris, Association internationale des tudes franaises, Diff. Les Belles Lettres, 171.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

BBG. FEW 15/1 3b *AENMARREN; bain que lon prend en fin danne ou dautres moments pour se laver de la malveillance des forces occultes. Telchid 1997 s.v. bain dmarr; LetiAntilles 2000, 184; bain de feuillages qui a la vertu de dlivrer des malfices. Germain 1980s.v. dmar, s.v. bain dmar; Le ben dmar est un bain qui a pour fonction de dnouer un sort; il est prescrit et en gnral excut par un spcialiste; il est plus ou moins complexe et l'on retrouve dans sa composition les plantes de protection disposes prs des habitations []. Vilayleck 1999, 116 s.v. ben dmar; Pratiques superstitieuses gnralement commandes par les quimboiseurs, la premire pour amener ou confirmer la chance, la seconde pour dmarrer, c'est--dire dnouer la malchance. Pour le dtail de ce genre de croyances voir le livre de Paul Labrousse, Deux vieilles terres franaises (Guadeloupe et Martinique), Paris, 1935 Jourdain 1956, 254, s.v. bain de chance et bain dmarr, note n 4; bain lustral, pour se dbarrasser de ses ennuis et de tout ce qui est nfaste. Tourneux / Barbotin 1990 s.v. ben, s.v. ben dmar;


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Pratique superstitieuse pour se dbarrasser de ses ennuis et de tout ce qui est nfaste. Barbotin 1995 s.v. ben dmar; Bain qui libre des fils occultes. Ludwig 2002 s.v. dmar, s.v. ben dmar; bain dsensorceleur, dsenvoteur (que l'on prend, en gnral, le jour de l'an, l'embouchure d'une rivire ou au bord de mer) Confiant 2007s.v. ben-dmar.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

GADZAFN. m.

Sorcier, medium, thrapeute.

Les gadzaf faisaient fortune en proposant des protections varies base dhosties ou de calcium. (Homme, 30)

Mot crole prsent dans les croles de laire atlantique (CG, CMG, CM v. BBG.) qui renvoie peut-tre lide que le sorcier est considr aux Antilles comme un tre dou de facults psychiques lui permettant de percevoir des ralits supranormales, dentrer en communication avec des esprits et de trouver des remdes aux maladies (donc, il regarde ou garde les affaires).

BBG. Tourneux / Barbotin 1990s.v. gad-dzaf; voyant qui utilise divers moyens (lecture de cartes, criture automatique, invocation de 'saints', etc.) pour rvler l'avenir de ses clients. Littralement, c'est un 'regardeur d'affaires'. Dsormeaux4 1992 s.v. gadzaf; Ludwig 2002s.v. gadzaf, gaddzaf; sorcier, gurisseur, voyant Telchid 1997 s.v. gad-d-zaffaires; Confiant 2007s.v. gad-d-zaf, var. gad-zaf.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

LOAN. m.

Esprit, dans le culte vaudou.

Chienne, bourrelle ou putain-manawa [prostitue], elle est comme Legba, leloa vaudou qui ouvre les barrires de la vie! (Tambour, 97)

Mon lve bninoise ma enseign lhistoire du roi Bhanzim et de ses amazones, les loasdu vaudou et la porte du Non-Retour, lArbre de loubli [] (Envers, 67)

Choucoune sen est all au pays des loas. (Envers, 92)

ENCYCL. Le loa se manifeste comme une force surnaturelle, anonyme qui sabat sur lindividu. Celui-ci ne peut retrouver son quilibre quen renouant le dialogue avec lui. Pour cela, le pratiquant du vaudou doit lui donner un nom. Ainsi, il y a des loas de la famille, des grands-parents, du pays, etc. Perdre le dialogue avec le loa cest perdre le dialogue avec la communaut, tre livr linscurit (Ce paragraphe est un rsum des ides trouves dans JointVaudou 2002).


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Francoph. Hati. - Mot inclus par P. Pradel dans sa thse dans le chapitre consacr aux hatianismes la page 161:

Pour se rendre favorables les esprits ou loas, les adeptes du vodou organisent en leur honneur des crmonies propitiatoires appeles services ou manger les mes []. (161).

V. aussi DUF 1997s.v. loa: divinit, puissance surnaturelle dans le culte vaudou.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Ren Hnane dfinit ce nom ainsi: esprit qui prend possession du fidle lors de la transe (Hnane 2004 s.v. loa). Et il rajoute un bref commentaire portant sur la transe initiatique o se rvlent les loas:

La transe initiatique a lieu dans le Djevo (chevaux, en crole hatien), cest--dire dans la chambre dinitiation. L, liniti devra devenir le cheval des voix, car ainsi est dsign celui qui est mont par un loa, il en devient le cheval. Willy Apollon, Le Vaudou un espace pour les voix, ditions Galile, 1976, 102 daprs Hnane 2004.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

L'tymologie de ce mot est incertaine.

a) Jean Kerboull est l'adepte de l'origine franaise du mot:

En fait, pourtant, il semble bien que le mot soit tout simplement le franais loi [] Il est possible toutefois que 'Loa (Loi) provienne de Roi par alternance des lettres L et R. Cette hypothse est appuye par les Index de Loas tablis sur les Hritages familiaux d'esprits sacrs. (Jean Kerboull, Le vaudou. Magie ou religion?, Paris, ditions R. Laffont, 1973, 50).


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

b) Dominique Fattier appuie l hypothse qui fait provenir le mot Loa du fr. Roi, par la correspondance phontique /r/ > /l/ qui, sans tre constante, existe entre franais et crole (par ex. broquette > [blk], 'fronde' > [fln]) et par le phnomne de variation libre entre les liquides /r/ / l/ qui se manifeste en CH (par ex. [rara / lara]) (cf. ALH, II, 1998, 589-590, 1342).

Toutefois, la chercheuse affirme qu'une tymologie africaine du mot peut tre galement avance, en s'appuyant sur le livre de S. J. Joseph Fortier, Le mythe et les contes de Sou en pays Mba-Mossala, Julliard, Fortier et Association des Classiques africains, 1967, 21: loa, qui est le nom gnrique des divinits vaudou pourrait tre issu du nom du crateur des hommes, Dieu de l'orage et de la pluie, des populations sara, qui s'appelle La (cf. ALH, II, 589-590, 1342).

L'hypothse de l'origine congolaise a galement t avance (Cf. J. Verschueren, Le culte du Vaudou, 43, cit dans JointVaudou 1999).


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

BBG. FEW. Jean Kerboull, Le vaudou. Magie ou religion?, Paris, ditions R. Laffont, 1973, 50; Pompilus 1961; tres surnaturels, appels parfois 'mystres', 'saints' ou 'anges', auxquels sont consacrs la plupart des rites du culte vaudou. Dsormeaux5 1992 s.v. loas; DUF 1997; JointVaudou 1997; ALH, II, 1998, 589-590, 1342; HurbonVaudou 2002; Hnane 2004.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

MALIMIN / MALIMINN. [v. REM.]

1. Divinit du culte hindou de la Martinique.

Elle tait sur le point daller se mettre toute nue sur un pont, minuit, pour dbarrer le chemin de sa vie, lorsquelle songea avoir oubli la toute-puissance de Malimin. (Tambour, 32)

[une brve note en bas de page informe le lecteur que Malimin a le sens de desse des cultes hindous originaire du sud de lInde et que ce nom existe aussi sous la forme Marimin]

lissue de toutes cesroueries doiseau-Piade [espce doiseau, Vireo altiloquus], la crmonie eut lieu dans les terres lointaines de Capesterre o Shiva, Kali, Malimin accomplissaient miracles sur miracles, transformant en gros richards de pauvres Indiens dbarqus sans mme une vache, mais avec de belles femmes lencens tourmenteur et des modles dimplorations attrape-chance [qui apportent la chance]! (Tambour, 33)

2. Fte consacre Malimin, une divinit du culte hindou de la Martinique, pendant laquelle des animaux sont sacrifis.

Il retrouvait les images dun malimin, des odeurs de sang de cabri [chvre des Antilles] et de colombo et des visages dIndiennes si belles et gracieuses. (Homme, 41)


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

REM. Malimin tant lorigine un mot crole, il est difficile dtablir son genre au passage en franais rgional. En tant que nom propre dsignant une desse, Malimin devrait tre en franais un nom fminin. En tant que nom commun, il est masculin (v. lexemple du 2e sens de notre corpus).


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

ENCYCL. H. Poullet nous a tmoign dans son courriel du 29 janvier 2009 que cette desse originaire du pays tamoul, qui reprsente la vie et la fcondit, mais qui ny joue quun rle secondaire, est devenue la divinit la plus voque parmi les hindous habitant les Antilles, tel point que le seul grand temple hindou de Guadeloupe, qui se trouve Capesterre, lui est ddi. Malimin a la rputation dtre terrible, pouvant attirer autant des faveurs extraordinaires que les pires des maldictions.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

1. Type lexical qui existe en CM (v. BBG.) et qui se rencontre chez E. Ppin sous la forme Malimin. Le nom Malimin est une dformation du mot hindou Mariamman sous lequel est connu cette divinit en Inde (cf. Lannec 2000, 314). 2. Innovation lexmatique forme par mtonymie (le nom propre est devenu nom commun).

BBG. Arch. pers.; divinit principale du culte hindou de la Martinique Confiant 2007 s.v. Marimn, var. maymen; Lannec 2000.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

MALDICTIONNN. m.

Personne maudite.

[] ceux dont les mains sont tapisses de poils-fainants, ceux qui pillent la nasse dautrui et puis les matamores [vantard plus courageux en paroles qu'en actes], les arrogants, les aristocrates, les astiqueurs de puces [personne qui perd son temps avec des choses inutiles], les mendianneurs [mendiants], les maldictionns et toutes les sortes dinutiles abonns par erreur la vie des humains. (Tambour, 90)


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Mot form par changement de classe grammaticale partir de maldictionn part. pass adj. du vb. *maldictionner, cr partir du n. f. maldiction action de maudire et le rsultat de cette action avec la ds. -er. Il existait en ancien franais (v. BBG.). Toutefois, chez Ernest Ppin, il ne doit pas tre interprt comme un mot du franais dautrefois. Son absence des dictionnaires croles est un indice quil nest pas vivant aux Antilles. Il sagit plutt dun phnomne de polygense: le fait quil apparat en ancien franais est chez Ernest Ppin nest quun concidence fortuite. Il est trs probable que lauteur lait invent lui-mme.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

BBG. FEW: 6/1, 85b: mfr. maldictionn (adj.) couvert de maldictions (1490, Molin). BLF; Absent de toutes les autres sources consultes.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

MANMAN-DLON. f.

Personnage fminin de rcits fantastiques antillais qui ressemble la Sirne.

Croyaient en manman-dlo! (Envers, 127)


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

ENCYCL. La manman-dlo est la protagoniste de plusieurs lgendes et contes antillais. Elle existe sous diverses formes dans limaginaire de toutes les civilisations riveraines et en Europe, cest la sirne qui lui ressemble le plus. Manman-dlo est, donc, une sorte d'ondine ou de sirne que l'on retrouve dans les contes antillo-guyanais (c'est par exemple la Watur Mama au Surinam) et dont on ne saurait exactement dterminer les origines. Le monde occidental n'ignore pas ces cratures la fois ensorcelantes et malfiques (encore qu'elles puissent dans certaines conditions tre bnfiques aux pcheurs qui peuvent se concilier leurs bonnes grces). Mais on les retrouve sous forme de gnies des eaux en Amrique centrale ou en Amrique du Sud dans les cultes d'origine africaine, notamment le vaudou hatien et le candombl brsilien. En Afrique noire, ces gnies taient souvent associs aux lamentins, mammifres aquatiques qui, on le sait, taient trs nombreux l'origine aux Antilles. Dsormeaux6 1992 s.v. manman d'l'eau).


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Mot crole rencontr dans laire atlantique (CMG et CM v. BBG.) Sylviane Telchid le considre comme un mot du F. R. A. Cela nous dtermine lanalyser comme un nom du franais, compos de deux mots croles: manman n. f. mre de famille, appellatif affectueux et lun des premiers mots que les enfants apprennent articuler, et dlo, quivalent crole pour eau, forme avec lagglutination de larticle partitif de l. Toutefois, R. Confiant fait la prcision quen F. R. A., la graphie du mot serait plutt manman dleau (v. Confiant 2007 s.v. manman-dlo).


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

BBG. FEW MAMA 6/1, 133ab-134ab; AQUA 25, 63b, 64a, 67a; personnage des contes antillais qui fait du tort aux humains, equivalent la Sirne. Telchid 1997 s.v. manman-dlo; sirne redoutable Germain 1980 s.v. manman-dlo; sorte de sirne qui, daprs la croyance populaire, vient sur le rivage et emmne ses victimes sous la mer Barbotin 1995 s.v. manman dlo; Dsormeaux6 1992 s.v. manman d'l'eau; divinit aquatique, mi-femme mi-poisson, que lon dit vivre dans les rivires ou les embouchures Confiant 2007 s.v. manman-dlo.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

MARABOUT N. m.

Personne qui est victime dun ensorcellement.

De guerre lasse, elle fit le vu de shabiller en blanc jusqu la gurison du marabout. (Tambour, 125)


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Francoph. Sngal (victime dun envotement NDiayeSngal 2006 s.v. marabout). Le verbe marabouter qui a, la voix passive, le sens de tre lobjet dun maraboutage, tre la victime dune pratique magique malfique est attest dans plusieurs pays africains: Bnin, Burkina Faso, Cte dIvoire, Mali, Nigria, Snegal, Togo (v. UREFAfrique 1988). Pour la Cte dIvoire, v. aussi LafageIvoire 2002.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Nom form par changement de classe grammaticale partir du part. pass du vb. marabouter, bien reprsent en fr. rg. dAfrique, lui-mme form partir de marabout n. m. sorcier, mot dorigine arabe qui a pntr en FR par lintermdiaire du port. maraboto (cf. TLFi). Rien ne prouve quil est vivant aux Antilles, sa prsence sexpliquant par la volont de lauteur Ernest Ppin qui nous a tmoign dans son courriel du 3 dcembre 2008 qu'il a l'intention de marier les vocabulaires issus de la francophonie


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

BBG. FEW 19, 171a MURBIT; Arch. pers.; envoter, faire envoter DUF 1997 s.v. marabouter; UREFAfrique 1988 s.v. marabout; LafageIvoire 2002 s.v. marabout; NDiayeSngal 2006 s.v. marabout.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

PROTGEMENT N. m.

1. Protection plus ou moins symbolique qui dtourne le mal.

Jen ai dj fait tous les modles de prires, de protgements et de manuvres salvatrices et rectificatrices sans obtenir pas mme une rognure dongle de rsultat chrtien. (Tambour, 72)

2. Amulette.

Elle rongea mot mot le recueil des quarante-quatre prires sans obtenir pice [aucune] dlivrance. Elle rumina de trs saintes neuvaines pour rien. Elle composa [assembla] des pentacles, des protgements. Elle absorba force [beaucoup de] breuvages tous plus amers les uns que les autres et n'eut que la peine de tordre sa bouche en grimaces d'avalement. (Tambour, 32)


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Type lexical qui existe dans les croles de l'aire atlantique (CG, CM v. BBG.) et qui se rencontre chez E. Ppin sous la forme protgement. Le mot est form par drivation partir de protger vb. trans. et le suff. -ment qui indique laction et son rsultat. Dans la seconde citation, protgement apparat comme une forme dexplication en F.R.A. pour le mot pentacle du FR.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

BBG. avec ce sensFEW (9, 469b); Synonymes montage, protection [sans autre prcision] Telchid 1997 s.v. protgement; Pinalie 1992, 178 s.v. pwotjman; amulette protectrice Ludwig 2002 s.v. pwotjman.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

QUIMBOISEUR, QUIMBOISEUSE N. m., f.

Sorcier, sorcire.

Elle dcanta vers les quimboiseurs. Tous reconnurent la profondeur du mal. (Tambour, 124 + 31)

[] il sexila au fin fond des bois et cest aussi cause de ce temple quil fut reconnu comme le plus grand quimboiseur de tous les temps, consult en cachette, du premier serein nocturne [fracheur du soir] au premier chant du coq ordinaire [] (Tambour, 142 + 200, 222; Envers, 10)

Pays pileptique, malmen par ses dmons et toujours en qute dun quimboiseur. (Envers, 111)

Elle courut de maison en maison, de lolo [petit picerie traditionnelle o lon trouve de tout] en lolo et surtout elle confia aux marchandes le soin de divulguer la version du quimboiseur. (Homme, 26 + 25, 42, 180)

Les femmes, de plus en plus rares, se cachaient ou se livraient toutes sortes de charlatans prtendument quimboiseurs en ralit exploiteurs sans vergogne, suppts de Satan plus lubriques que mille boucs runis. (Homme, 177, 184)

Comment savoir quAnita, la grosse, tait une rpute quimboiseuse? (Envers, 39 + 44)


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Type lexical qui existe dans les croles de laire atlantique (CG, CMG et CM v. BBG.) et qui se rencontre aussi chez E. Ppin sous la forme quimboiseur n. m. / quimboiseuse n. f.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

1re attestation (GRL) dans une source crite en anglais: 1890:

Under the tamarinds of the Place du Fort, a quimboiseur plied his ghastly calling []. Youma: The Story of a West-Indian Slave, crit par Lafcadio Hearn, New York, Harper & Brother, 1890, 151.

1re attestation dans une source crite en franais: 1892:

Mais prenez garde: le quimboiseur a mille cordes son arc. Ludovic Drapeyron, Charles Vlain, Revue de gographie annuelle, Paris, C. Delagrave, 1892, 445.

Le mot est form par drivation partir de quimboiser vb. trans. ensorceler et le suff. -eur (pour le m.) et -euse (pour le f.) indiquant lagent de laction. Quimboiser est form, son tour, sur le radical quimbois, qui serait, daprs lodie Jourdain, dorigine dlocutive ( < tiens, bois! phrase dite par le sorcier qui administre un philtre; cest du moins lexplication la plus plausible quon ait trouve jusquici pour ce mot. , selon Jourdain 1956, 254).


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

BBG. GRL; sorcier DUF 1997 s.v. quimboiseur; sorcier, voyant, fticheur Telchid 1997 s.v. quimboiseur; sorcier qui use de quimbois Jourdain 1956, 254 quimboise; sorcier Tourneux / Barbotin 1990 s.v. kenbwaz; sorcier Ludwig 2002 s.v. kenbwaz, kyenbwaz; sorcier Confiant 2007 s.v. tjenbwaz; Thibault2008(une seule occurrence chez J. Zobel).


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

SANCIERn. m.

Sorcier qui a la capacit de voir l'avenir.

Ctait le fantme dun grand sancier qui stait pendu lanne dernire en laissant une lettre dans laquelle il jurait de rgler leur compte toutes les femmes. (Homme, 26)


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

REM. H. Poullet nous a tmoign dans son courriel du 27 juillet 2009 que pendant cette sance qui est accorde pour une somme variant actuellement entre 100 et 500 euros et qui dure entre 15 et 30 minutes, le sorcier doit s'endormir pour entrer en contact avec les esprits qui parlent par sa bouche, trouver les causes des problmes et indiquer les moyens de s'en sortir.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Type lexical qui existe dans les croles de laire atlantique (CG, CM v. BBG.) La plus ancienne attestation du mot en contexte antillais que nous avons trouve dans GRL date de 1968. Le mot semble tre un driv avec le suff.

-ier, qui indique l'agent, partir du n. f. sance, qui dsigne aux Antilles un entretien priv au cours duquel le sorcier analyse l'affaire de son client et prconise les mesures appropries.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

BBG. GRL; Arch. pers.; Telchid 1997 (Voyant (e), sorcier (e), gurisseur (euse). s.v. sancier (re) n. Synonymes gad-d-zaffaires, quimboiseur; homme exerant les fonctions de sorcier, de devin et de gurisseur Thibault 2008s.v. sancier; voyant Ludwig 2002 s.v. sansy / sansy; devin, voyant [] sansi s.v. syansi; consulter un sancier (sorcier) Pinalie1992s.v. gad-zaf, s.v. consulter; syansy Ibid., s.v. sorcier; Maurice Messgu, Andr Gayot, Ce soir, le diable viendra te prendre: la sorcellerie aux Antilles, Paris, R. Laffont, 1968, 110: Enfin ils ne l'avaient pas regrett : le sancier avait confirm... Le sancier leur avait propos son aide.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

SOUCOUGNANN. m.

tre qui a le pouvoir de se dpouiller de sa peau, de voler sous forme de boule de feu et qui suce le sang des animaux et parfois des humains.

Ctait un soucougnan dont une femme avait vol la peau, lempchant de retrouver sa forme humaine. (Homme, 27)

Or il est indniable que le peuple croit aux zombies, aux soucougnans, aux mofrass [personne qui a la possibilit de se transformer en animal] et lHomme-au-Bton! (Homme, 151)


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Type lexical qui existe dans les croles de laire atlantique (CG, CMG et CM v. BBG.) et qui se rencontre chez E. Ppin sous la forme soucougnan.

1re attestation (GRL): GRL: 1841:

On concevra aisment la prsence de ces sentiments dans le cur de ce vieillard lorsquon connatra les ides de mal et de grossire superstition attaches au mot soucougnan, et la crance [sic] avec laquelle elles taient reues dans un esprit aussi peu cultiv que le sien. Le soucougnan est une personne qui sest lie avec le diable par un pacte secret. (11 mars 1841, 2e feuille, 2e colonne) M. Ledru-Rollin (dir.), Journal du palais: recueil le plus ancien et le plus complet de la jurisprudence, Paris, Typographie de Wittersheim, 1841.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Selon lodie Jourdain il sagirait dun mot dorigine dahomenne (La chercheuse affirme quen fon, une langue parle au Bnin, soukou a le sens de nuit sans lune (sens quon retrouve la Guyane, o soukou a le sens dobscurit, nuit noire)et gnan, en fon, a le sens de matre; le soukougnan serait, donc, le matre de la nuit sans lune, le sorcier, cf. Jourdain 1956, 168.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

BBG. GRL; TLFi; tre malfique qui serait en humain transform en boule de feu. Synonyme VOLANT. Variantes SOUKLIAN, SOUKLIAN-VOLANT. Telchid 1997 s.v. soucougnan; la Martinique, le soukougnan [sic,italiques] a la facult de sortir de sa peau pour vaquer ses occupations malfaisantes, et quelques personnes osaient autrefois se vanter davoir trouv de ces peaux abandonnes et dy avoir vers une pimentade corse pour empcher le propritaire de lendosser. la Guadeloupe, le soukougnan [sic, avec italiques] peut revtir des formes animales pour pntrer chez ceux qui il dsire nuire. La mme croyance existe la Martinique o lon suspecte beaucoup les btes voyes, mais on ne les appelle pas soukougnans. Jourdain 1956, 168; soukougnan (M.) = esprit mauvais Ibid. , 297; (mot africain): Fantme errant dans la nuit noire sous la forme d'une boule de feu. Germain 1980 s.v. soucougnan; soukougnan, sorcier qui vole dans les airs de la nuit en mettant de la lumire Tourneux / Barbotin 1990 s.v. soukougnan ;


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

crature diabolique (gnralement un 'gengaj' volant comme un oiseau et s'en allant boire la nuit le sang de ses victimes. Le mot, selon Michel Leiris, qui s'appuie sur Jean Cremer (Matriaux d'ethnographie et de linguistique soudanaises: Dictionnaire franais-peul, dialectes de la Haute-Volta) et sur F. V. Equilbecq (Contes indignes de l'Ouest africain franais), pourrait tre d'origine peul: sukunyadio dsignant le sorcier qui se dpouille de sa peau pour pouvoir voler. Dsormeaux7 1992 s.v. soucougnan ou souclian; soukouyan, souklyan Pinalie 1992 s.v. sorcire; loup-garou Rzeau 1995 s.v. 14 et 30 nov. 1879, 12 juillet 1880, 11 nov.1881, 26 mai 1882; Personne qui se transforme en boule lumineuse et se dplace en lair la nuit; on lappelle aussi soukounyan. Barbotin 1995 s.v. volan1; sorcier, sorcire; mort ambulant Anglade 1998 s.v. souklyan / soukouyan; (Mart.) tre malfique reprsent sous la forme dune boule de feu.; (Hati) tre malfique reprsent sous la forme dun sorcier volant, diffusant de la lumire la nuit.; est plutt connu en Guadeloupe LetiAntilles 2000 s.v. soucougnan ou souclian; tre mythique n de la mtamorphose dune personne qui quitterait sa peau la nuit pour se transformer en oiseau de feu Ludwig 2002 s.v. soukougnan / soukounyan / soukouyan; personne qui se transforme la nuit en crature volante (dcrite souvent sous la forme dune boule de feu) pour aller commettre des actions malfiques Confiant 2007 s.v. soukliyan, syn. soukougnan.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

ZOMBI(E) N. m.

Fantme dun mort.

Or il est indniable que le peuple croit aux zombies, aux soucougnans, aux mofrass* et lHomme-au-Bton! (Homme, 151+ 95, 127, 135, 151, 175; Envers, 82)

[] en roulant des yeux vides de zombi []. (Tambour, 123 + 126, 142, 196)

Moko-Zombi N. m. Personnage carnavalesque qui marche sur des chasses.

[] conduits par un immense Moko-Zombiaux gestes de chef dorchestre. (Tambour, 162)


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

REM. 1. Zombi et zombie se rencontrent aussi en FR (v. TLFi). 2. Les deux formes graphiques sont masculines.

ENCYCL. La conception du zombi est diffrente en Hati par rapport la Martinique. Le zombi hatien est un mort ressuscit par des forces malfiques et soumis par un prtre qui sappelle houngan. la Martinique, le zombi est plutt lesprit dun mort qui cherche son repos qui peut prendre lapparence dun camarade, dun compagnon de voyage ou dun animal. Toute crature rencontre aprs la tombe de la nuit peut tre un zombi. Si lon veut savoir sil sagit dun vrai zombi, il faut essayer de le piquer avec une aiguille. LtiAntilles 2000 s.v. zombi, passim.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Francoph. Hati

Le vaudouisant croit la survie des morts qui se manifestent aux vivants sous la forme de zombis ou revenants; il vit dans la terreur perptuelle du wanga, cest--dire du mauvais sort qui peut lui tre jet par un ennemi ou un envieux, ou dans la crainte du mauvais air, cest--dire de lesprit malin qui menace sa vie et celle de ses enfants. Pompilus 1962, 161.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Type lexical qui existe dans les croles de laire atlantique (CG, CMG, CM, CH, CL v. BBG.) et qui se rencontre chez E. Ppin sous les formes graphiques zombi ou zombie.

1re attestation (GRL): 1788:

Les Ngres qui laimoient [un indien dcd] spuisrent en conjectures. Les uns prtendoient que les Zombis [en note: Les Zombis jouent un grand rle parmi les Ngres: ce sont leurs larves, leurs farfadets] lavoient enlev Mercure de France, 3 mai, 106.

1re attestation en tant que mot crole: 1797:

un conte de Zombi [en note: mot crol [sic] qui signifie esprit, revenant] Moreau, 70. Ducur 1802, 349 le donne comme mot crole, quivalent de fr. revenant: Zomby. Il nest nomm ainsi que dans lacception desprit revenant; MassTrinidad (1879) RzeauSt-Domingue 2008 s.v. zombi.

Le mot est dorigine africaine selon le TLFi qui ne donne malheureusement que trs peu de prcisions.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

BBG. GRL; zombie, esprit. Telchid 1997 s.v. zombi; TLFi s.v. zombi, zombie; Les zombis, soucougnans, volantes, mounes m, sont les esprits mauvais, incarnations de sorciers ou de trpasss qui peuplent lobscurit aux Antilles; zombi et soucougnan sont deux mots venus dAfrique[]. (Jourdain 1956, 53(an zombi), 247 (zombi, dans le chapitre consacr la religion), 297 (zombi = esprit malfaisant, dans le chapitre consacr aux survivances dialectales et aux emprunts trangers); esprit malfaisant qui hante les nuits antillaises Germain 1980 s.v. zombi; fantme dun mort, revenant ; revenant, fantme Tourneux / Barbotin 1990 s.v. zonbi et moko-zonbi ; Rzeau 1995 s.v. zombi, 26 oct., 14 et 30 nov., 16 dc. 1879, etc.; revenant, le plus souvent mal intentionn, selon certaines croyances vaudou des Antilles. DUF 1997 s.v. zombi, zombie; personne que le bok met en catalepsie et quil exhume le soir mme de son inhumation pour le faire travailler son profit Anglade 1998 s.v. zonbi ou sombi; Fantme Barbotin 1995 s.v. zonbi; Trs laid. Ou ld kon moko zonbi: Tu es laid comme un mchant fantme. Barbotin 1995 s.v. moko zonbi;


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Zombi, revenant, fantme, esprit Valdman 1998 s.v. zonbi; LetiAntilles 2000 s.v. zombi; zombi, esprit Ludwig 2002 s.v. zonbi; (afr. [mot dorigine africaine] zombie (sorte de revenant) Confiant 2007s.v. zonbi; ibid., lexplication suivante tire de H. Migerel, La migration des zombis: survivances de la magie antillaise en France, L'Harmattan, 2000: Dans les Antilles franaises, le terme zombi est vaste et na rien de commun avec les morts-vivants dHati, esclaves dun boko dont la nourriture hyposode accentue ltat dobissance lthargique. En fait, il serait plus correct de dire esprit, mort rdant dans lattente dtre replac (mis dans sa tombe). Si pour le sorcier, il est simple dinvoquer un trpass, de lui confier une mission perscutive, pour le Gad-Zaf la difficult rside dans le fait quil doit mener bien le travail. Enlever un esprit dune maison ne suffit point, encore faudrait-il savoir le replacer. Aussi beaucoup de morts rdent, la nuit venue, dans les carrefours, attaquent les braves gens ou les accompagnent chemin faisant. ; Saint-Domingue, un esprit follet, le gob[e]lin, est appel un zombi, le zombi. On dit Dans tel endroit, il y a des zombis. Gare le zombi, dit-on aux enfants. RzeauStDomingue 2008s.v. zombi.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

ZOMBIFIPart. pass adj.

Transform en zombi.

Lancienne usine Marquisat, zombifie, flottant dans son pass dusine sucre. (Envers, 38)


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Ce mot est form partir du vb. zombifier (form lui-mme sur zombi n. m. avec le suff. (i)fier qui implique l'ide de transformation). Le mot semble avoir une connotation plaisante.

Quelques attestations dans GRL dont la plus ancienne date de 1974:

vont-ils laisser zombifier leur petit?. Alix Mathon, crivain hatien, Le drapeau en berne, Port-au-Prince, [s. d.], 1974, 140.

Une attestation apparat galement chez l'crivain qubcois Hubert Aquin, dans Trou de mmoire: roman (Montral, Bibliothque qubcoise, 1968, 24:

Il faut zombifier mort la chambre bassement basse du Bas-Canada et tout faire sauter.

Toutefois, dans ce dernier cas, il s'agirait plutt d'un emploi isol. Andr Thibault nous a tmoign que zombifier est compris par les Qubcois, mais il n'est pas ressenti comme propre au fr. qubcois.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

BBG. GRL; Arch. pers.; Jean Bernab, Fondal-natal, vol. 1 (Le cadre anthropologistique, la description syntaxique), Paris, LHarmattan, 1983, 86 ([] le mot crole zonbi est emprunt par le franais qui procde dailleurs aux drivations zombifier, zombification, rintroduits dans le crole [].).


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

CONCLUSIONS

Les mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dsignent:

des notions lies la sorcellerie (amarrement),

des agents de la magie (quimboiseur),

des patients (maldictionn, marabout),

des personnages fantastiques (loa, Malimin, manman-dlo, soucougnan, zombi(e)),

des pratiques magiques (bain(-)dmarr)

et

des instruments magiques (amener-venir, protgement).


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Du point de vue tymologique, il est remarquer

le nombre important de mots dorigine africaine (loa, marabout, soucougnan, vaudou, zombie)

un mot dorigine hindoue (malimin)

des emprunts directs que lauteur a fait dautres varits de franais, quil a lu dans divers ouvrages francophones ou quil a rencontr pendant ses voyages (marabout)

et

des inventions lexicales de lauteur (maldictionn).


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Employs frquemment par le narrateur et par ses personnages, les mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans les romans dErnest Ppin confrent lunivers antillais dcrit une nuance de mystre et poussent le lecteur avancer dans la lecture.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Ces mots sont galement une source dambigut, le lecteur tant souvent dans limpossibilit de dchiffrer le texte et dassocier les rfrents appropris certaines notions. Un glossaire ou une aide de la part dun locuteur crolophone sont parfois indispensables une bonne comprhension du texte.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Les mots du vocabulaire de la magie et des superstitions ne font pas partie du vocabulaire passif du franais rgional des Antilles. Leurs attestations en crole montrent quils ne sont pas employs seulement en littrature pour voquer des notions et des pratiques magiques dautrefois, mais que la magie et les superstitions sont particulirement enracins dans lesprit des Antillais, gs ou jeunes, et quaucun point de vue ne peut les dissuader de ce quils croient tre des ides bien fondes. Le vocabulaire magico-religieux montre, donc, que, mme aujourdhui, dans lespace antillais on recourt souvent aux forces de lirrationnel pour trouver des solutions et expliquer des vnements de la vie courante.


Mots du vocabulaire de la magie et des superstitions dans un corpus de litt rature antillaise contemporaine

Je vous remercie pour votre attention!

Si vous avez des questions


  • Login