slide1
Download
Skip this Video
Download Presentation
Les défis de la délocalisation Luxembourg - 5 octobre 2005 Lionel Fontagné

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 35

Les défis de la délocalisation Luxembourg - 5 octobre 2005 Lionel Fontagné - PowerPoint PPT Presentation


  • 75 Views
  • Uploaded on

Les défis de la délocalisation Luxembourg - 5 octobre 2005 Lionel Fontagné Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne. Introduction. Concurrents dotés d\'un large spectre d\'av. comparatifs Europe, Japon, États-Unis

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Les défis de la délocalisation Luxembourg - 5 octobre 2005 Lionel Fontagné' - alvaro


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Les défis de la délocalisation

Luxembourg - 5 octobre 2005

Lionel Fontagné

Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne

introduction
Introduction

Concurrents dotés d\'un large spectre d\'av. comparatifs

Europe, Japon, États-Unis

" aspiration " des emplois par concurrence des pays à bas salaires ? Thèmes désindustrialisation & délocalisation

1990 (2000): industrie japonaise

15 millions de salariés au Japon (- 2 millions)

1,2 millions à l\'étranger (+ 1.6 millions)

Destruction nette de 100 000 emplois indus/ an, France

Mouvement tendanciel de recul relatif de l\'emploi industriel, au profit des services, aggravé par la mondialisation

Délocalisations s’étendent désormais aux services

deux visions de l industrie 1
Deux visions de l’industrie (1)

Désindustrialisation

Concurrence du Sud

Délocalisations

Moins disant social

Photo extraite du film de Denis Robert

deux visions de l industrie 2
Deux visions de l’industrie (2)

Innovation

Destruction créatrice

Montée en gamme

Marchés émergents

Image: Airbus industrie

slide5

www.entempsreel.org

www.cae.gouv.fr

les d fis de la d localisation
Les défis de la délocalisation
  • La désindustrialisation au cœur des écos avancées
  • Eléments de contexte
  • Déf° et ordres de grandeur
  • Politiques
un mouvement de fond historique
Un mouvement de fond historique...
  • Désindus°: d\'abord une évolution interne
  • Structure demande ménages se déforme avec croissance niveau de vie
  • Dématérialisation de la consommation
  • Report cons° sur services
  • Produits indus contiennent plus de services
  • Goût techno & sciences dures diminue
  • Valorisation environnement
part de l industrie dans le volume de la valeur ajout e 1978 2004
Part de l’industrie dans le volume de la valeur ajoutée : 1978-2004

Source : CDC-IXIS Comptes trimestriels de l’INSEE

renforc par l ouverture
… renforcé par l\'ouverture
  • Spécialisation: déplacement de l\'AC de l\'usine vers les bureaux
    • syndrome Nike
    • équilibre BdP par X de services (redevance sur marques,…)
  • Pression à la baisse sur les prix
    • salaires bas
    • exigences environnementales limitées
    • productivité du Nord (filiales étrangères)
  • Effet de sélection des firmes - produits - technologies
    • concentration haut de gamme (1/3 marché mondial)
    • nb firmes se réduit (risque)
    • base industrielle se rétrécit (sensibilité chocs)
les d fis de la d localisation1
Les défis de la délocalisation
  • La désindustrialisation au cœur des écos avancées
  • Eléments de contexte
  • Déf° et ordres de grandeur
  • Politiques
une europe toujours plus petite
Une Europe toujours plus petite...

Part dans le PIB mondial PPA (%)

Source: CHELEM-CEPII

dans un monde toujours plus ouvert
…dans un monde toujours plus ouvert

Transactions courantes / PIB (%)

Source: CHELEM-CEPII

les mergents
Les émergents...
  • Commerce international "tiré" par les pays du Sud depuis 1999:
    • 53% de la croissance des X contre 31% sur 1995-98
    • 43% …………………….M ……. 13% …………
  • Emergence des pays du Sud renforce la concurrence mais ouvre de nouveaux débouchés
    • 25 unités de prod° ds l\'UE: 95 en chine et 25 en constr°
    • Une année de  du marché chinois = le marché allemand
  • Pertes de parts de marché du nord
  • Pression à la baisse sur les prix
un bouleversement des positions du commerce mondial de marchandises 1967 2003
Un bouleversement des positions(% du commerce mondial de marchandises, 1967-2003)

Source: CHELEM-CEPII

v hicules
Véhicules...

Source: CHELEM-CEPII

ou produits lectriques
… ou Produits électriques

Source: CHELEM-CEPII

dans une g n rat bas niveau de vie fortes in galit s chez nos concurrents
... dans une générat°: bas niveau de vie, fortes inégalités chez nos concurrents

1$ par tête contre 5 $ aux USA

Source: Données Goldman-Sachs

la r ponse des firmes
La réponse des firmes...
  • Première phase d’internationalisation : export, écos d’échelle
  • Deuxième phase : duplication unités de prod° pour accéder aux marchés (market seeking)
  • Troisième phase : réorg° globale des activités (efficiency seeking) : spéc° des filiales sur segments d’activité et implant° d’unités de prod° dans pays à bas salaires
  • Aujourd’hui externalisation et recours à STI (offshore outsourcing) : « effet Cayenne »
et ses cons quences
… et ses conséquences
  • La réorg° de notre indus sur une base globale ne touche pas un nombre limité d’indus de main d’œuvre, mais l’ensemble du syst. productif
  • Ce sont les activités les moins qualifiées au sein de ces nombreux secteurs – plutôt que certains secteurs – qui sont affectées.
  • Le traumatisme et ses conséquences sociales, mais aussi son coût politique ne doivent pas être mésestimés
  • Les délocalisations posent avant tout une question d’adaptation de nos économies et une question politique
les d fis de la d localisation2
Les défis de la délocalisation
  • La désindustrialisation au cœur des écos avancées
  • Eléments de contexte
  • Déf° et ordres de grandeur
  • Politiques
d finition
Définition

Le pb ds la littérature...

  • Ce que les déloc° ne sont pas:
    • la DIT
    • les IDE
    • le rattrapage des émergents
  • 3 déf° opérationnelles:
    • Fermeture… Ouverture ds pays à bas w… importation (déménagement d’usine)
    • Localisation d’une partie de la chaîne de VA ds pays à bas w (imports directes des firmes)
    • Importations en provenance des pays à bas salaires
ordres de grandeur
Ordres de grandeur
  • Offshoring de services au max:
    • 6 mio d’emplois sur 10 ans aux USA
    • 140 mio d’emplois aux USA
    • 600 000 emplois an = 4% du turnover annuel
    • ou encore 0,4% de l’emploi US
  • Réimport° des filiales US: 11% de leur prod° et 2% des ventes des FMN US aux USA
  • Imports en provenance des pays de déloc° = 16% des imports directes et 7% des M° manuf ou 3% de la prod° indus
  • 5% des licenciements
slide23
Répartition des emplois détruits en Europe, par type d\'op° (industrie et services, du 1/1/ 2002 au 15/7/2004)
impact sur emploi
Commerce avec Sud  emploi

Contenu en L plus élevé

Solde comptable < 1% emploi indus

Supérieur si distinct° qualifiés/non qualifiés & déficit indus

CGE: très faible (C&J)

Commerce  PT (réponse pression conc)

sélection produits / firmes / segments VA

11% à 15%  part non qualif ds emploi manuf (1977-85) et 25% (1985-93), (Hijzen, Feenstra & Hanson)

INSEE (2005), données firmes: 13 500 par an sur 1995-2001

Estimation OCDE Boulhol-Fontagné (2005)

Impact sur emploi
contributions aux variations 1970 2002 de la part de l emploi industriel
Contributions aux variations 1970-2002 de la part de l’emploi industriel

*

*Soit 350 000 emplois en 30 ans

contributions aux variations 1970 2002 de la part de l emploi industriel1
Contributions aux variations 1970-2002 de la part de l’emploi industriel

Attention: équilibre partiel !

Emplois créés dans les services

Gains de productivité sur les inputs

Effet favorable sur les prix

...

*

*Soit 350 000 emplois en 30 ans

des gains existent
Des gains existent
  • Consommateur (2,7 fois moins cher): > 900 euros par ménage français et par an
  • Productivité: les inputs sont moins coûteux
  • Compétitivité: gains de parts de marché (Porsche !)
  • Meilleur proba de survie des firmes (Lafuma !)
  • Gains pour le pays d’accueil des activités délocalisées
  • Symétrie des arguments: question de l’attractivité des investisseurs étrangers...
les d fis de la d localisation3
Les défis de la délocalisation
  • La désindustrialisation au cœur des écos avancées
  • Eléments de contexte
  • Déf° et ordres de grandeur
  • Politiques
l ouverture renforce la d sindustrialisation
L’ouverture renforce la désindustrialisation
  • Comprise comme la diminution de la part relative de l’emploi industriel, est un phénomène naturel.
  • L’ouverture internationale des pays industrialisés et plus particulièrement l’émergence des pays du Sud viennent toutefois renforcer ce phénomène:
    • spécialisation commerciale vers les services, et au sein des produits manufacturiers vers des produits intensifs en main d’œuvre qualifiée
    • pression concurrentielle forte des concurrents du Sud sur les firmes du Nord, qui réagissent par la recherche de plus d’efficacité et de productivité
    • réorganisation globale du processus de production sur une base mondialisée et délocalisations.
  • Mais la contrib° à désindustrialisation est au maximum de 20% pour l’OCDE sur la période 1970-2002.
le niveau local a un effet de loupe
Le niveau local a un effet de loupe
  • Ce sont donc les activités les moins qualifiées au sein de nombreux secteurs – plutôt que certains secteurs – qui sont affectées.
  • Traumatisme et conséquences sociales
  • Mais aussi coût politique.

Photo: François Bon

les emplois d localisables dans les services sont encore plus nombreux
Les emplois délocalisables dans les services sont encore plus nombreux
  • Caractéristiques des emplois: utilisation intensive des technologies de l\'inf° et de la comm°, capacité à transmettre par ces mêmes technologies le résultat du travail, ou absence de contact direct avec le client
  • OCDE:
    • secteur le plus « menacé »: services informatiques (79% de l\'emploi concerné en 2003)
    • suivi des assurances (71%)
    • des activités auxiliaires d\'intermédiation financière (68%)
    • de l\'intermédiation financière (62%)
    • et de la fabrication d\'équipements informatiques, premier secteur industriel concerné (51%).
d localisables mais pas d localis s
Délocalisables mais pas délocalisés
  • Dès 1995 70% des emplois dans l\'assurance étaient délocalisables
  • Qualité du service fourni, respect de la propriété intellectuelle, facilité à arbitrer les différends commerciaux devant des tribunaux
  • France: sur 800 000 postes « délocalisables », 10 000 ont été délocalisés .
    • services informatiques, en 2004 seulement 3% du marché français était délocalisé, soit 3 000 emplois sur 340 000.
    • centres d\'appel, 7 000 emplois délocalisés dans un secteur qui en compte 205 000.
quels sont finalement les d terminants de la localisation des activit s
Quels sont finalement les déterminants de la localisation des activités?
  • Les travaux empiriques
    • Potentiel de marché déterminant le plus important...
    • y.c. dans les pays émergents
      • 71% des ventes des filiales américaines en Chine et 87% en Inde sont destinées aux consommateurs locaux
      • un doublement du PdM d’une Province chinoise entraîne 40% de présence en plus de filiales étrangères.
    • … mais les coûts comptent aussi
      • 1% d’écart de salaire en plus entre l’Allemagne et les PECOs supprime 900 emplois en All (0,05% emploi maisons mères) et en crée 5 000 dans les filiales étrangères.
      • Réglementation du marché du travail UK-flexible en France augmenterait les IDE entrants de 12% à 24%
      • 1 point d’IS en + associé à 3% d ’IDE entrants en -
la solution est chez nous
La solution est « chez nous »
  • Le problème européen ne doit pas être sous-estimé:
    • non pas en termes d’emplois industriels perdus
    • mais en termes d’insuffisante création d’emplois, ds l’indus ou les services
    • et d’insuffisante réactivité et adaptation de notre tissu économique.
  • D’abord des causes internes, que la focalisation du débat sur les délocal° permet d’occulter opportunément.
  • La capa technologique est au cœur du sujet dans l’industrie comme ds les services. Enseignement & recherche !
  • Maîtrise des coûts, réglementations adaptées, qualité institutions, effets d’aggl°
  • Favoriser la « fluidité » de l’économie. Préserver filet social.
ad