Cadre de politique de d placements et de compensations
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 22

CADRE DE POLITIQUE DE DÉPLACEMENTS ET DE COMPENSATIONS PowerPoint PPT Presentation


  • 80 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

tt. CADRE DE POLITIQUE DE DÉPLACEMENTS ET DE COMPENSATIONS. Ing. Basile NIKIEMA Spécialise en gestion environnementale et sociale du PST. NOVEMBRE 2002. INTRODUCTION.

Download Presentation

CADRE DE POLITIQUE DE DÉPLACEMENTS ET DE COMPENSATIONS

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Cadre de politique de d placements et de compensations

tt

CADRE DE POLITIQUE DE DÉPLACEMENTSET DE COMPENSATIONS

Ing. Basile NIKIEMA

Spécialise en gestion environnementale et sociale du PST

NOVEMBRE 2002


Introduction

INTRODUCTION

Le Cadre de Politique de Déplacements et de Compensations (CPDC) a été développé en conformité au principe de la Politique opérationnelle O.P. 4.12 de la Banque Mondiale en matière de déplacement involontaire. Il prend aussi en compte les pratiques de compensation actuellement appliquées par le Ministère des Infrastructures, des Transports et de l’Habitat ainsi que le contexte législatif et réglementaire au Burkina Faso,

Le présent document vise à définir un Cadre de Politique de Déplacements et de Compensations en tenant compte des pratiques de compensation actuellement appliquées par le Ministère des Infrastructures, des Transports et de l’Habitat (MITH), du contexte législatif et réglementaire burkinabé et des directives de la Banque Mondiale en la matière


Cadre legal et r glementaire

CADRE LEGAL ET RÉGLEMENTAIRE

Ce Cadre de Politique de Déplacements et de Compensations repose sur les lois, règlements et politiques qui régissent les compensations accordées en cas d’expropriation de terre et de déplacements dans le contexte de projets d’utilité publique :

  • Loi no 014/96/ADP du 23 mai 1996 portant Réorganisation agraire et foncière ( Annexe A);

  • Décret no 97-054/PRES/PM/MEF du 6 février 1997 portant conditions et modalités d’application de la loi sur la Réorganisation agraire et foncière;

  • Politique Opérationnelle 4.12 de la Banque Mondiale sur les Déplacements Involontaires datant de décembre 2001 ( Annexe B).


D finition des termes

DÉFINITION DES TERMES

Personnes Affectées par le Projet (PAP)

Les individus, les ménages et les communautés dont les moyens d’existence se trouvent négativement affectés à cause de la réalisation d’un projet du fait (i) d’un déplacement involontaire ou de la perte du lieu de résidence ou de commerce; (ii) de la perte d’une partie ou de la totalité des investissements (biens et actifs); (iii) de la perte de revenus ou de sources de revenus de manière temporaire ou définitive, ou (iv) de la perte d’accès à ces revenus ou sources de revenus.

Communautés

Il s’agit de l’ensemble des personnes formant la communauté, et non des représentants locaux et régionaux de la communauté.

Compensation

Paiement en espèces ou en nature au coût de remplacement des biens ou des actifs affectés par, ou acquis pour le projet.


D finition des termes1

DÉFINITION DES TERMES

Terres urbaines

Terres situées dans les limites administratives ou du schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme des villes et localités.

Terres rurales

Terres situées en dehors des limites administratives des villes et des localités ou, le cas échéant, du schéma d’aménagement et d’urbanisme. Les terres rurales sont destinées principalement à l’agriculture, à l’élevage, à la sylviculture, à la pisciculture et plus généralement à toutes les activités liées à la vie rurale.

Terre reconnue avec titre foncier

Terre cédée par l’État à titre de propriété privé


D finition des termes2

DÉFINITION DES TERMES

Terre reconnue sans titre foncier

Terre rurale attribuée par droit coutumier dont l’occupation et l’exploitation sont reconnues par l’État dans la mesure où la terre est utilisée pour subvenir aux besoins de logement et de nourriture de l’occupant et de sa famille.

Construction

Tout bâtiment temporaire ou permanent localisé sur une parcelle de terre expropriée en partie ou en totalité pour la réalisation du projet ou tout bâtiment qui doit être démoli pour des raisons de sécurité (proximité de la route). Le bâtiment peut être une habitation, une boutique, un restaurant, etc.

Aménagements fixes

Investissements, autres que des constructions, qui ne peuvent pas être déménagés lorsqu’une parcelle de terre est expropriée. Il peut s’agir d’un puit, d’une latrine, d’une fosse septique, d’un grenier, etc.


D finition des termes3

DÉFINITION DES TERMES

Patrimoine familial

En général, il se limite aux fétiches et aux tombes familiales, mais il doit être interprété dans un sens plus large pour s’assurer de respecter les valeurs culturelles et religieuses des PAP, quelle que soit leur ethnie ou leur religion.

Éligibilité

Toutes personnes définies comme personnes affectées par le projet (PAP) et ayant subi des pertes.

Date limite d’éligibilité

Date d’adoption de l’Arrêté conjoint portant affectation de la terre et expropriation adopté par le MITH, le MED, le MFB et le MATD. L’occupation ou l’exploitation d’une terre visée par l’Arrêté ne peuvent faire l’objet d’une compensation si elles sont initiées après l’adoption de l’Arrêté conjoint.


Objectifs

OBJECTIFS

Les objectifs spécifiques du CPDC sont les suivants :

Éviter autant que possible les déplacements, ou les minimiser par la mise en œuvre d’options alternatives;

Offrir aux PAP un choix en matière de compensation et s’assurer de leur participation;

Compenser les PAP pour la perte de biens et d’actifs au coût réel de remplacement;

Compenser la perte de terre exploitée à des fins de subsistance par une autre terre équivalente;

Assister les PAP en cas de déplacements involontaires;


Objectifs1

OBJECTIFS

Indemniser les communautés pour la perte de leur patrimoine, de leur approvisionnement en eau et de leurs ressources forestières;

Reconnaître l’éligibilité des PAP même si elles ne possèdent pas de titre légal;

Identifier les pertes, les coûts et les modes de paiement des compensations en consultation avec les PAP;

Compenser tous les PAP avant la prise de possession.


D finition des termes4

DÉFINITION DES TERMES

Le MITH est l’entité responsable d’estimer les coûts liés aux pertes en collaboration avec les ministères et les instances régionales et villageoises compétentes. C’est la Cellule de Gestion de Projet (CGP) qui assume cette tâche avec les Commissions villageoises ou urbaines et les experts-aviseurs requis.


Cadre de compensation

CADRE DE COMPENSATION

  • Typologie des pertes considérées au niveau des individus et des ménages

  • Tous les investissements réalisés sur la terre expropriée. Il s’agit donc :

  •  construction (logement, boutique, etc.);

  • aménagement fixe (approvisionnement en eau, installations sanitaires, etc.);

  • arbre fruitier local et de tout arbre exotique planté par l’individu ou le ménage;

  • récolte agricole directement détruite par les travaux;

  • patrimoine familial (tombes, fétiches, etc.);

  • terre urbaine ou rurale avec titre foncier ou d’une terre reconnue sans titre foncier.


  • Cadre de compensation1

    CADRE DE COMPENSATION

    • Typologie des pertes considérées au niveau des communautés

  • Il s’agira essentiellement de quatre types de ressources collectives :

  • les ressources forestières;

  • le patrimoine culturel ou religieux;

  • les ressources en eau;

  • les infrastructures de services publiques.


  • M thode d valuation des co ts et des compensations

    MÉTHODE D’ÉVALUATION DES COÛTS ET DES COMPENSATIONS

    Constructions

    La compensation doit représenter le coût réel de réinstallation, de sorte que le calcul du coût de remplacement doit inclure les frais de déménagement ou de réinstallation. L’évaluation du coût de remplacement doit prendre en compte toutes les composantes des constructions, autant intérieures qu’extérieures 

    la superficie du bâtiment et le nombre de pièces;

    l’état physique du bâtiment (superstructure);

    les types de matériaux extérieurs et enduits;

    les fondations du bâtiment;

    la toiture et la charpente;

    la finition extérieure (portes, fenêtres, etc.);

    la finition intérieure (cloisons, plomberie, électricité, peinture, etc.).


    M thode d valuation des co ts et des compensations1

    MÉTHODE D’ÉVALUATION DES COÛTS ET DES COMPENSATIONS

    • Aménagements fixes

  • L’estimation des aménagements fixes doit prendre en compte les particularités régionales telles que les difficultés d’accès à l’eau (de surface ou souterraine).

    • Arbres pouvant générer des revenus

  • Les éléments déterminants sont le coût de production, qui varie selon l’espèce, et le coût d’usage qui augmente avec les années Cette approche permet de prendre en compte la valeur commerciale puisque le coût d’usage correspond au potentiel de production. L’estimation des arbres doit considérer les particularités régionales telles que la disponibilité.

  • Par exemple, le coût de production d’un manguier est estimé à 5 180 FCFA, alors que son coût d’usage à l’âge de 30 ans


  • M thode d valuation des co ts et des compensations2

    MÉTHODE D’ÉVALUATION DES COÛTS ET DES COMPENSATIONS

    Ressources forestières

    La compensation des ressources forestières collectives n’est pas basée sur une évaluation unitaire des pertes. La CGP estime, en collaboration avec le MECV, la perte totale en ressources forestières non privées et des plantations sont aménagées pour compenser cette perte.

    Les plantations prévues comme compensations doivent être localisées de préférence près des agglomérations ou villages affectés par le projet, afin que la perte de ressources ligneuses à proximité puisse être rapidement compensée


    M thode d valuation des co ts et des compensations3

    MÉTHODE D’ÉVALUATION DES COÛTS ET DES COMPENSATIONS

    Récoltes perdues

    À partir du moment où les exploitants ont défriché, labouré et semé, la compensation accordée doit être établie en fonction de la récolte perdue, qu’elle se rende à maturité ou non.

    Il faut évaluer la valeur de la production perdue, y compris du labeur investi dans la préparation du terrain.. Comme lors de l’estimation de toute perte, les PAP doivent participer aux négociations

    La terre

    La PAP détentrice d’un titre foncier peut réclamer d’être indemnisée à la valeur marchande de la terre ou exiger une terre adjacente de superficie comparable en remplacement.

    Lorsque la terre occupée par une PAP est reconnue sans titre foncier, alors la PAP peut demander une autre terre de superficie comparable,


    M thode d valuation des co ts et des compensations4

    MÉTHODE D’ÉVALUATION DES COÛTS ET DES COMPENSATIONS

    Patrimoine culturel ou religieux communautaire

    La compensation du patrimoine culturel ou religieux d’une communauté doit viser avant tout sa préservation en fournissant des alternatives de déplacement ou de remplacement. Les modalités de compensation, si applicable, ou de transfert de site doivent être négociées.

    Ressources hydriques

    si l’approvisionnement en eau risque de générer des dépenses additionnelles ou des pertes pour les usagers (réduction de la productivité agricole, distance accrue à parcourir pour abreuver les animaux, etc.), alors la compensation doit être suffisante pour couvrir les dépenses ou les pertes potentielles


    M thode d valuation des co ts et des compensations5

    MÉTHODE D’ÉVALUATION DES COÛTS ET DES COMPENSATIONS

    Infrastructures de services publics

    Si un projet nécessite le déplacement ou la réinstallation d’infrastructures de services publics, telles un système d’adduction d’eau ou des poteaux d’éclairage de rue, toutes les dépenses associées au déplacement ou au remplacement doivent être incorporées au coût de projet. Les travaux sont réalisés par l’entrepreneur en étroite collaboration avec les fournisseurs de ces services publics.


    Planification et mise en uvre du processus

    PLANIFICATION ET MISE EN ŒUVRE DU PROCESSUS

    La planification et la mise en œuvre du processus de compensation est sous la responsabilité de la Direction Générale du MITH chargée du projet, ou plus spécifiquement de la Cellule de gestion du projet. Pour ce faire, elle travaille en étroite collaboration avec l’entrepreneur, le contrôleur, les autorités régionales et locales et des représentants des ministères concernés au niveau national, régional ou provincial. Le MITH peut cependant décider de confier ce travail a un Consultant.

    Pour tout projet le Plan spécifique de déplacement et de compensation des populations (PDC) doit comporter les éléments suivants :


    Planification et mise en uvre du processus1

    PLANIFICATION ET MISE EN ŒUVRE DU PROCESSUS

    identification des pertes potentielles dues au projet,

    implication des partenaires,

    identification et l’information des PAP potentielles,

    estimation préliminaire des compensations, et discussion d’alternatives d’indemnisation aux PAP,

    présentation d’une demande de budgétisation des compensations au MFB,

    adoption et la publication d’un Arrêté conjoint d’affectation de la terre et d’expropriation, qui correspond à la date limite d’éligibilité des PAP


    Planification et mise en uvre du processus2

    PLANIFICATION ET MISE EN ŒUVRE DU PROCESSUS

    • Si le projet démarre plusieurs années après les études il faut

    • réviser les pertes anticipées, des PAP éligibles et des estimations préliminaires, le cas échéant il faut:

    • Organiser des campagnes d’information,

    • Présenter les indemnisation aux PAP,

    • le paiement des compensations,

    • prise de possession et réinstallation,

    • Il faudrait prévoir un temps raisonnable aux PAP pour l’évacuation de leur biens mobiliers.

    • Un mécanisme de recours doit aussi être mis en place pour permettre aux PAP de faire connaître leur insatisfaction si elles jugent avoir été lésées.

    • Le mécanisme de recours doit octroyer une durée de temps raisonnable aux PAP pour se décider à porter plainte.


    Planification et mise en uvre du processus3

    PLANIFICATION ET MISE EN ŒUVRE DU PROCESSUS

    Merci de votre attention


  • Login