recommandations pour la pratique de l oxyg noth rapie et l a rosolth rapie chez l adulte
Download
Skip this Video
Download Presentation
Recommandations pour la pratique de l’oxygénothérapie et l’aérosolthérapie chez l’adulte

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 35

Recommandations pour la pratique de l oxyg noth rapie et l a rosolth rapie chez l adulte - PowerPoint PPT Presentation


  • 195 Views
  • Uploaded on

Recommandations pour la pratique de l’oxygénothérapie et l’aérosolthérapie chez l’adulte. Céline BOURIGAULT Unité de Gestion du Risque Infectieux CHU de Nantes. Classification des dispositifs médicaux (DM). DM à usage unique doit être éliminé après le premier usage DM réutilisable

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Recommandations pour la pratique de l oxyg noth rapie et l a rosolth rapie chez l adulte' - agatha


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
recommandations pour la pratique de l oxyg noth rapie et l a rosolth rapie chez l adulte

Recommandations pour la pratique de l’oxygénothérapie et l’aérosolthérapie chez l’adulte

Céline BOURIGAULT

Unité de Gestion du Risque Infectieux

CHU de Nantes

classification des dispositifs m dicaux dm
Classification des dispositifs médicaux (DM)
  • DM à usage unique
    • doit être éliminé après le premier usage
  • DM réutilisable
    • peut être réutilisé pour le même patient ou des patients différents mais uniquement après avoir subit un traitement de désinfection ou stérilisation adapté
  • DM à « patient unique »
    • matériel à UU qui peut être réutilisé pour le même patient après traitement (pas de textes réglementaires ni règles de bonnes pratiques fixant les modalités de traitement)
d finition
Définition
  • Administration d’un ou plusieurs principes actifs médicamenteux administrés par voie de nébulisation.
  • Les médicaments sont maintenus sous forme de fines particules liquides ou solides dispersées et transportées dans un gaz, permettant ainsi leur diffusion dans les voies respiratoires.
pathologies et m dicaments
Pathologies

Asthme sévère

Bronchite

Mucoviscidose

Pneumopathies

BPCO

ORL : sinusite, otite

Médicaments

Bronchodilatateurs

Fluidifiants

Corticoïdes

Antibiotiques

Pathologies et médicaments
mat riel
Matériel
  • Générateur d’aérosols
    • aérosols classiques à visée bronchopulmonaire :
      • air comprimé (production pneumatique)
    • aérosols à visée ORL - sinus :
      • ultrasonique
mat riel1
Matériel
  • Consommable
    • Kit de nébulisation à patient unique
      • réservoir
      • tubulure
      • masque, embout buccal ou nasal
risques li s l a rosolth rapie
Risques liés à l’aérosolthérapie
  • Cas d’infections pulmonaires nosocomiales liées à des contaminations au niveau des réservoirs de nébuliseurs
  • Micro-organismes en cause :
    • Burkholderia cepacia
    • Pseudomonas aeruginosa
    • Stenotrophomonas maltophilia

Burdge. ICHE 1993

Takigawa 1993

Pitchford. J Pediatr 1987

Hutchinson. J Clin Microbiol 1996

recommandations
Recommandations
  • Traitement du matériel de ventilation en anesthésie réanimation (CCLIN SO - 1997)
  • Recommandations concernant l ’hygiène en anesthésie (SFAR - 1997)
  • Recommandations pour la prévention de la légionellose nosocomiale (CCLIN SO - 2001)
  • Aérosolthérapie et Oxygénothérapie (CCLIN SE – 2004)
r glementation
Réglementation
  • Circulaire DGS/DHOS n°2002-243 du 22 avril 2002 relative à la prévention du risque lié aux légionelles dans les établissements de santé :
    • précise que « conformément aux 100 recommandations pour la surveillance et la prévention des infections nosocomiales, l ’eau et les solutés utilisés pour les usages thérapeutiques pour les aérosols… doivent être stériles »
pr vention des risques 1
Prévention des risques (1)
  • Préparation de la solution médicamenteuse
    • Préparation extemporanée
    • Eau stérile ou sérum physiologique
    • Privilégier les monodoses
    • Posologies et durée de traitement doivent se conformer à la prescription médicale
pr vention des risques 2
Prévention des risques (2)
  • Entretien du kit entre deux utilisations
    • Ne jamais compléter le niveau du réservoir du nébuliseur
    • Jeter le résidu médicamenteux
    • Rincer avec de l’eau stérile
    • Sécher avec une compresse stérile
    • Stocker dans l’emballage d’origine ou une poche
pr vention des risques 3
Prévention des risques (3)
  • Consommable
    • Kit à patient unique
    • Nébuliseur, tubulure et masque doivent être changés toutes les 24 heures
    • Mettre en place une traçabilité du matériel utilisé
  • Entretien du manomètre mural ou générateur
    • Nettoyage de surface avec un détergent-désinfectant
      • Une fois par jour
      • En cas de souillure visible
      • Avant retour du générateur au fournisseur
d finition1
Définition
  • Consiste à faire pénétrer de l’oxygène dans l’arbre trachéobronchique d’un patient afin d’améliorer la concentration d’oxygène dans le sang.
  • Risque potentiel d’assèchement de l’appareil respiratoire
    • Humidification
indications
Indications
  • Indications retenues de l’AMM pour l’oxygène médical destiné à la voie inhalée:
    • correction des hypoxies d’étiologies diverses nécessitant une oxygénothérapie
    • alimentation des appareils respiratoires en anesthésie réanimation
    • rôle de vecteur des médicaments pour inhalation administrés par nébuliseur
pathologies concern es
Pathologies concernées
  • Asthme sévère
  • Insuffisances respiratoires aiguës
  • Insuffisances respiratoires chroniques
  • Mucoviscidose
  • Oedèmes pulmonaires
  • Pneumopathies infectieuses graves
mat riel2
Matériel
  • Manodétendeur, débitmètre
  • Humidificateur
  • Flacon d’eau stérile
  • Système d’administration d’O2
    • masque à oxygène, sonde nasale, lunettes à oxygène
  • Produits hydro-alcooliques
humidificateurs
Humidificateurs
  • L’humidification est indiquée :
    • pour un débit en oxygène supérieur à 3 litres/min
    • pour les malades dont les muqueuses respiratoires sont lésées ou sensibles
  • L’humidification peut se faire par l’intermédiaire :
    • d’un humidificateur à usage unique, pré rempli d’eau stérile
    • d’un humidificateur réutilisable (barboteur)
risques li s l oxyg noth rapie
Risques liés à l’oxygénothérapie
  • Le matériel et les fluides utilisés pour l’assistance ventilatoire peuvent être à l’origine de pneumopathies à Pseudomonas aeruginosa
    • Hovig : « Lower respiratory tract infectious associated with respiratory therapy and anesthesia » (J Hosp Inf - 1981 )
    • Goodison : « Pseudomonas cross-infection due to contaminated humidifier water » (Br Med J - 1980)
risques li s l oxyg noth rapie1
Risques liés à l’oxygénothérapie
  • De nombreux autres micro-organismes ont pu être isolés au niveau des humidificateurs réutilisables :
    • Pendleton : « Bacterial colonisation of humidifier attachements on oxygen concentrators prescribed for long term oxygen therapy : a district review » (Thorax - 1991)
      • P. aeruginosa, Klebsiella pneumoniae, Staphylococcus epidermidis, Streptococcus viridans
risques li s l oxyg noth rapie2
Risques liés à l’oxygénothérapie
  • De nombreux autres micro-organismes ont pu être isolés au niveau des humidificateurs réutilisables
    • Cameron : « Bacterial contamination of ambulance oxygen humidifier water reservoirs : a potential source of pulmonary infection » (Ann Emerg Med - 1986)
      • 75% des prélèvements positifs (30 ambulances)
      • Xanthomonas maltophilia, Klebsiella pneumoniae, Staphylococcus epidermidis, P. aeruginosa
recommandations1
Recommandations
  • Traitement du matériel de ventilation en anesthésie réanimation (CCLIN SO - 1997)
  • Recommandations concernant l’hygiène en anesthésie (SFAR - 1997)
  • Recommandations pour la prévention de la légionellose nosocomiale (CCLIN SO - 2001)
r glementation1
Réglementation
  • Circulaire DGS/DHOS n°2002-243 du 22 avril 2002 relative à la prévention du risque lié aux légionelles dans les établissements de santé :
    • classe les humidificateurs parmi les installations à risque
    • précise qu’il est nécessaire d’employer une eau de qualité stérile
pr vention des risques 11
Prévention des risques (1)

Les réservoirs réutilisables comportent un risque de contamination

Maîtriser parfaitement les procédures d’utilisation et de traitement : stérilisation > désinfection

Privilégier l’utilisation d’humidificateurs UU pré-remplis d’eau stérile

= sécurité optimale

pr vention des risques 21
Prévention des risques (2)
  • Humidificateur à usage unique ++++
    • Vérifier intégrité du conditionnement, date de péremption
    • Noter date et heure d’ouverture
    • Connecter de manière aseptique les dispositifs d’inhalation
    • Remplacer dès que le niveau minimal d’eau est atteint
    • Ne jamais remplir à nouveau
    • Limiter l’usage à 24 heures
    • Jeter systématiquement dès la fin d’utilisation
pr vention des risques 31
Prévention des risques (3)
  • Réservoirs réutilisables ou barboteurs
    • Risques de contamination liés
      • Aux manipulations
      • À la qualité des procédures d’entretien
      • À la qualité de l’eau
    • Utilisation
      • Remplir le réservoir d’eau stérile jusqu’à sa limite maximum
      • Ne jamais compléter le niveau du réservoir : jeter le liquide et procéder à un nouveau remplissage
pr vention des risques 4
Prévention des risques (4)
  • Réservoirs réutilisables ou barboteurs
    • Entretien
      • Stérilisation toutes les 24h et entre chaque patient
      • A défaut
        • Désinfection de niveau intermédiaire (matériel semi-critique)
        • Rinçage à l’eau stérile
        • Séchage avec des compresses stériles
pr vention des risques 5
Prévention des risques (5)
  • Changement du matériel
    • Sonde nasale, lunettes et tubulure
      • Usage unique
      • Changées toutes les 24h
      • Changées entre chaque patient
  • Entretien de l’extracteur à oxygène
    • Nettoyage de surface avec un détergent-désinfectant
      • Une fois par jour
      • Immédiatement si présence de souillures
      • Avant retour de l’extracteur au forunisseur
conclusion
Conclusion
  • Oxygénothérapie et aérosolthérapie
    • Risque infectieux largement documenté
  • Risque infectieux essentiellement lié :
    • à la qualité l’eau
    • aux mauvaises pratiques de désinfection
  • Privilégier l’UU et l’emploi d’eau stérile :
    • en établissement de soins
    • à domicile...
ad