La d finition en terminologie
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 23

La définition en terminologie PowerPoint PPT Presentation


  • 54 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

La définition en terminologie. Elle constitue l ’é l é ment fondamental pour l ’é tablissement des crochets terminologiques. La d é finition est surtout employ é e dans l ’é laboration des vocabulaires et des dictionnaires sp é cialis é s. . Qualités de la définition.

Download Presentation

La définition en terminologie

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


La d finition en terminologie

La définition en terminologie

  • Elle constitue l’élément fondamental pour l’établissement des crochets terminologiques.

  • La définition est surtout employée dans l’élaboration des vocabulaires et des dictionnaires spécialisés.


Qualit s de la d finition

Qualités de la définition

  • A. La clarté: une définition terminologique doit être dépourvue d’ambiguïtés, facile à comprendre et facile à interpréter.

  • B. L’adéquation: la définition ne doit s’appliquer qu’au concept défini. Il doit y avoir réciprocité entre la définition et le concept, c’est-à-dire qu’ils devraient se remplacer mutuellement.


Qualit s de la d finition1

Qualités de la définition

  • C. La concision: une définition terminologique consiste en un enchaînement logique de traits sémantiques, en une seule phrase si c’est possible.

    • Tout développement encyclopédique– c’est-à-dire tout ce qui n’est pas simplement définitionnel, mais qui peut favoriser une bonne compréhension du terme, par exemple, la taille, l’histoire ou l’emploi du terme – doit figurer dans une remarque.


D fauts viter dans la d finition

Défauts à éviter dans la définition

  • A. La tautologie: une définition ne doit pas contenir le mot à définir ou un mot de la même famille, sauf si ce mot a déjàété défini dans l’ensemble des termes étudiés.

    • Exemple: on ne peut se servir de la définition « sert à chausser » pour le terme « chaussure » sans avoir défini « chausser ».

    • Remarque: Si l’élément tautologique est bien connu des usagers, il peut être toléré, surtout si son élimination entraîne des complications inutiles.


D fauts viter dans la d finition1

Défauts à éviter dans la définition

  • B. La circularité: une définition ne doit pas renvoyer à un concept qui est lui-même défini par la première.

    • Exemples: cercle: voir rond; rond: voir cercle.

  • C. La négativité : il faut dire ce qu’est une notion, et non pas ce qu’elle n’est pas.

    • Exemples: noir: tout ce qui n’est pas blanc; négativité: tout ce qui n’est pas positivité.


Six modes de d finition

Six modes de définition

  • Bien qu’il existe plusieurs modes de définition en lexicographie (près d’une quinzaine), seuls ceux qui sont les plus utilisés en terminologie sont décrits ci-après.


A d finition par genre prochain et diff rence s sp cifique s

A. Définition par genre prochain et différence(s) spécifique(s)

  • Situe le concept dans le groupe d’objets ayant avec lui des traits communs (le genre).

  • Différencie le concept des autres objets du même genre (la différence spécifique).

    • Exemple: définition de siège: meuble (genre) fait pour qu’on puisse s’y asseoir (différence –pour différencier le siège d’une table, p. ex.).


B d finition par modalit s circonstancielles

B. Définition par modalités circonstancielles

  • Met en relief les caractéristiques constituantes d’un concept selon ses descripteurs (la nature, la forme, la matière, le but, la cause, l’effet, le temps et le lieu).

    • Exemple: définition de règle: planchette (nature) allongée (forme) qui sert à guider le crayon (but).


C d finition l aide des composantes

C. Définition à l’aide des composantes

  • Situe le concept dans le genre prochain et énumère les parties constitutives –énumération parfois assez exhaustive de toutes les composantes d’un objet.

    • Exemple: définition d’un sac de billes: poche en toile, en cuir ou en plastique, ouverte généralement par le haut et contenant des calots et des billes de taille, de matière et de couleur différentes.


D d finition par synonyme et paraphrase synonymique

D. Définition par synonyme et paraphrase synonymique

  • On emploie peu fréquemment ce type de définition, car il peut induire le lecteur en erreur.

  • Il est surtout destinéà l’usage des spécialistes, qui sont plus à même de connaître le sens des synonymes utilisés.

    • Exemple: voiture: véhicule automobile.


E d finition par description d une action

E. Définition par description d’une action

  • Décrit l’action par ses états en ordre chronologique.

    • Exemple: définition du saut à la perche: exercice qui consiste à prendre son élan, puis à soulever la perche pour se propulser dans les airs afin de sauter au-dessus d’une tige suspendue entre deux poteaux.


F d finition par image

F. Définition par image

  • Ce type de définition, qui définit un terme par une image, est contestéà cause de son manque de neutralité potentiel.

    • Si l'on prend comme exemple, une voiture. Dans certaines définitions par image, la marque de commerce, la couleur et les occupants éventuels de la voiture ne constituent pas des traits essentiels de la notion.En fait, ils introduisent du bruit.


La construction de d finition

La construction de définition

  • Le choix du mode de définition: la première étape de la construction d’une définition consiste à choisir son mode de définition– il est possible d’unir deux types de définition –, en fonction des traits conceptuels dont on dispose, des besoins de l’usager éventuel (niveau de connaissances) et du niveau de vocabulaire (usuel, familier, etc.).


La construction de d finition1

La construction de définition

  • La sélection du type d’ancrage: la deuxième étape consiste en la sélection du type d’ancrage de la définition.

  • Il existe trois types d’ancrage: l’incluant, la formule et le synonyme. Ils constituent le premier mot ou groupe de mots de la définition et doivent être de la même nature que le terme devant être défini.


L incluant

L’incluant

  • Il a une relation d’inclusion avec le mot défini.

  • L’incluant peut être générique (il renferme le terme défini) ou descripteur (il situe le terme dans son essence).

    • Exemple: définition de siège: meuble (genre) fait pour qu’on puisse s’y asseoir.

      • Le premier mot (meuble) est le mot d’ancrage et il est aussi un incluant parce que siège est inclus dans meuble.

    • Exemple: définition d’aspirine: acide acétylsalicylique(descripteur de nature).


L incluant1

L’incluant

  • On emploie généralement ces types d’incluant pour la définition par modalités circonstancielles, la définition par description d’une action et pour la définition à l’aide des composantes.


La formule

La formule

  • Elle doit absolument être de la même nature grammaticale que le terme défini.

  • Action de …(substantif qui décrit une action).

    • Exemple: lavage: action de laver le minerai

  • Résultat de l’action de … (nom).

    • Exemple: lavage: résultat de l’action de nettoyer le minerai.


La formule1

La formule

  • Se dit de … (adjectif ou adverbe).

    • Exemple: à l’antenne: se dit de ce qui se passe sur les ondes d’une station de radio ou de télévision.

  • Le fait de … (substantif ou adjectif qui marque un état).

    • Exemple: fibrillation: le fait pour les fibres de cellulose d’être libérées de leur enveloppe externe.

  • État de … (substantif et adjectif marquant un état).

    • Exemple: sommeil: état d’inactivité provisoire.


Le synonyme

Le synonyme

  • Il doit être de la même nature grammaticale que le terme défini.

    • Exemple: rédiger: écrire.


Quelques conseils

QUELQUES CONSEILS

  • Contrairement aux définitions anglaises, il ne faut pas placer un article devant le mot d’ancrage dans les définitions françaises.

  • Devant un incluant générique, on ne doit pas mettre de locution telle que « genre de » ou « type de ».


Quelques conseils1

Quelques conseils

  • Dans la définition, on ne doit pas placer un adjectif démonstratif

    • par exemple: « ce », « ces » en français, « this », « that » en anglais) devant le mot d’ancrage

  • ni d’adjectif indéfini

    • par exemple: « toute personne qui… », « chaque personne qui… ».

  • Toutefois, l’article est nécessaire en anglais

    • par exemple: « a car that… ».


Conclusion

Conclusion

  • Pour construire une définition, il faut :

    • identifier les traits sémantiques pertinents par l’analyse des contextes d’utilisation des termes.

  • L’incluant et la formule d’ancrage ont toujours la même catégorie grammaticale que celle du terme défini.


Conclusion1

Conclusion

  • Finalement, la définition pourrait être présentée selon la formule suivante:

    • [mot d’ancrage/formule d’ancrage] + [traits sémantiques pertinents dans lasituation concrète d’emploi (le contexte)]


  • Login