LE SYST ME CIRCULATOIRE

LE SYST ME CIRCULATOIRE PowerPoint PPT Presentation


  • 568 Views
  • Updated On :
  • Presentation posted in: General

Download Presentation

LE SYST ME CIRCULATOIRE

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


1. LE SYSTÈME CIRCULATOIRE

2. Constitue l’ensemble des structures anatomiques destinées à véhiculer le sang et la lymphe • Pour le sang les système moteur est le coeur d’où partent les artères et arrivent les veines. • Pour le lymphe le drainage est effectué par le système veineux

3. Les dissections ont longtemps été le seul moyen de découvrir notre corps. En Mésopotamie, vers 3500 avant J.-C., le médecin était aussi devin et prêtre. L'anatomie des animaux était alors au service des prédictions, le cœur représentant l'intelligence et le sang, la vie. En Grèce antique, on pensait déjà que le cœur était au centre de la circulation. Les dissections pratiquées par les médecins grecs au Ve siècle av. J.-C sur des animaux égorgés induisent des erreurs de représentation : les artères sont retrouvées vides, on pense donc qu'elles transportent de l'air, tandis que le foie et la rate sont gorgés de sang, ces deux organes sont donc considérés comme des éléments importants du transport du sang. Hérophile, médecin d'Alexandrie du IVe siècle av. J.-C., décrivit le premier la palpation du pouls. A Alexandrie, en 320 avant J.-C., Erasistrate décrivit les valvules du cœur, après de 600 dissections.

4. Galien (131-201) fait une description précise du réseau de veines et d'artères à partir de dissection de porcs, mais interprète faussement le rôle des organes. Selon lui, le sang est créé dans le foie à partir des aliments, il circule par les veines et va d'une part vers les poumons pour se mélanger à de l'air, d'autre part passe du ventricule droit au ventricule gauche par la paroi poreuse où il prélève la chaleur qu'il redistribue dans le corps ; arrivé aux extrémités du corps, le sang est consommé et ressort sous forme de transpiration.

5. Les dissections ont ensuite été interdites par Marc-Aurèle, et pendant dix siècles, l'anatomie a été délaissée. Au Moyen Age, on est même revenu à la conception d'Hippocrate des quatre humeurs du corps humain. Selon celui-ci, à l'instar des quatre éléments - le feu, l'eau, la terre et l'air -, l'homme possède quatre liquides qui régissent sa santé, les humeurs : le sang, la lymphe, la bile jaune et la bile noire.

6. La Renaissance a permis le retour aux dissections, et à plus de réalisme. Elles ont ensuite été supplantées par le microscope. A la fin du XVIIe siècle, les micro-vaisseaux - les capillaires - et la contraction du cœur étaient bien connus. Au XXe siècle, l'imagerie a offert une nouvelle approche de la circulation sanguine

7. LE COEUR Organe moteur Il en existe 2: – Le coeur droit: riche en sang peu oxygéné – Le coeur gauche: riche en sang hyperoxygéné

9. LE COEUR 4 cavités: – 2 oreillettes – 2 ventricules • 4 valves: – V. mitrale – V. tricuspide – V. Aortique – V. pulmonaire

10. LE COEUR

11. LE COEUR Partie musculaire: – Le myocarde • Endocarde • Péricarde • Epicarde Vascularisation du coeur: – Les coronaires • Système nerveux autonome

12. LES ARTERES Elles dérivent toutes de l’aorte ou des artères pulmonaires • Élastique • Synchronisme des battements cardiaques • 3 tuniques: – Intima – Média (musculaire) – Adventice

13. LES ARTERES

14. CLASSIFICATION Grosses artères aux parois élastiques • Moyennes artères • Petites artères • Capillaires

15. LES RAPPORTS Avec l’os • Avec les articulations (Plis de flexion, cercle péri-articulaire) • Avec les muscles (arcades fibreuses) • Avec les nerfs (pédicule vasculo-nerveux) • Avec les veines • Avec les viscères

16. ORGANISATION Thoracique: – Aorte – Tronc brachio-céphalique – Carotide commune gauche – Sous clavière gauche – Intercostales

17. ORGANISATION Abdominal – Tronc coeliaque – Artères rénales – Artère mésentérique supérieur – Artère mésentérique inférieur – Artères gonadiques – Lombaires – Iliaque commune – Iliaques interne et externe

20. Petite circulation: – 4 artères qui vont aux poumons • Grande circulation: – Aorte qui donne des branches viscérales, appendiculaires, et abdominales.

21. DISTRIBUTION REGIONALE Collatérales: – Rameaux latéraux qui se détachent du tronc principal • Banches terminales: – Rameaux de division de l’artère • Anastomoses: – Par inoculation ou à canal plein – Canal d’union – Convergence – Artério-veineux

22. ANASTOMOSE

23. ANATOMIE FONCTIONNELLE Adaptation locale: – Traversent les régions de flexion et échappent aux régions d’extension • Dans les viscères: – Sinueuses et réserve d’allongement • Adaptation aux pressions sanguines • Adaptation après ligatures • Régulation locale (sphincter, coussinets musculaire)

24. ADAPTATION POST LIGATURE En aval de la ligature, il se produit une vasoconstriction artérielle jusqu’à la 1éme collatérale. Au niveau des membres, la voie de suppléance est souvent assurée par les artères musculaires

25. Pathologie

26. Pathologie L’athérosclérose est due à un dépôt de graisses dans la paroi de l’artère qui aboutit à la formation de plaques qui, peu à peu, rétrécissent le diamètre des vaisseaux. Elle peut s’associer à la thrombose qui est la formation d’un caillot (ou thrombus) au niveau d’une lésion d’une plaque d’athérosclérose qui s’est rompue. Ce mécanisme appelé athérothrombose entraîne une obstruction plus ou moins complète de l’artère.

27. LES VEINES Structure: – 3 tuniques – Valves formées chacune de 2 valvules – Parfois avalvulaires • Morphologie: – Veines profondes (sous les fascia) – Veines superficielles, sous cutanées (communiquent avec les profondes par des veines perforantes) – Veines viscérales

28. ORGANISATION SYSTÈME VEINEUX Origine: – Capillaires, sinusoïde, cavernes • Les veines se groupent pour former des troncs principaux qui aboutissent à des collecteurs terminaux

29. GRANDE CIRCULATION Veine cave Supérieur: – Elle draine la tête, le cou, les membres supérieurs, le système azygos (qui draine le tronc) et les vaisseaux terminaux lymphatiques. • Veine cave inférieur: – Elle draine les membres inférieurs, les viscères du système digestif (par le système porte)et les reins

31. ANASTOMOSES Entre veines (veino-veineuses): – Convergentes le plus souvent • Entre artères et veines (artérioveineuses) • Entre veines et lymphatique (veinolymphatique)

32. ANATOMIE FONCTIONNELLE Contraintes: – Pesanteur (dans les membres inférieurs) – Compression externe (utérus gravide) • Organe statique: – Rôle de réservoir (4700ml pour 800 ml pour le système artériel) – Réserve beaucoup plus importante

33. ANATOMIE FONCTIONNELLE Organe cinétique: – 2 systèmes: périphérique et pulmonaire – La pression décroît des capillaires à l’atrium droit – Le drainage relève des facteurs suivants: • Commun aux 2 systèmes: – Débit cardiaque – Débit capillaire • Pour le système périphérique: – Pression orthostatique • Pour le système profond des membres: – Contractions musculaires – Contractions artérielles – Valvules (s’opposent au retour du sang, elles protègent les capillaires de la poussée hypertensive) • Pour le système superficiel: – Contractilité des parois veineuses

34. LES LYMPHATIQUES Vaisseaux et noeuds • Système qui véhicule la lymphe • Conduit thoracique draine la chyle • Pas de lymphatique dans le SNC, les muscles squelettiques, le cartilage. • Ce système est la voie de prolifération privilégiée des cancers

35. VAISSEAUX LYMPHATIQUES Origine: – Tissu conjonctif organisé en réseau de capillaires qui forment des vaisseaux – Pas de valvules – Nodulaires • Situation: – Superficiels – Profonds ou viscéraux • Anastomoses – Peu anastomosés entre eux, les vaisseaux font relais au niveau des noeuds qui confluent en vaisseaux terminaux

36. NŒUDS LYMPHATIQUES Renflement échelonnés le long des vaisseaux • Situation: – Isolés – Groupés (lymphocentre) en périphérie (racines des membres) ou en profondeur (le long des gros vaisseaux)

37. NŒUDS LYMPHATIQUES Description: – Forme: • Ovoïde – Volume: • Variable (augmente par la présence d’infections ou d’affections malignes) – Couleur: • Grisâtre chez le sujet sain • Noirâtre au niveau des poumons du fumeur

38. LYMPHATIQUES Constitution: – Un noeud reçoit quelques vaisseaux afférents et est le point de départ de 1 ou 2 vaisseaux efférents

39. VAISSEAUX COLLECTEURS Canal thoracique: – Origine: citerne de chyle dans l’abdomen, citerne de Pecquet – Draine le tube digestif (par des vaisseaux chylifères), les membres inférieurs (nœuds lymphatique profonds), le thorax gauche, le membre supérieur gauche. – Il aboutit au confluent jugulo-sous-clavier gauche – Dans sa partie supérieur il draine la partie gauche de la tête et du cou

40. Le conduit lymphatique droit: – Très court – Parfois inexistant – Il arrive au confluent jugulo-sous-clavier droit – Il draine la moitié droite du thorax, le membre supérieur droit et la partie droite de la tête et du cou

42. ANATOMIE FONCTIONNELLE Vaisseaux: – Idem veines • Noeuds – Lieu des réactions immunitaires – À leur niveau s’arrête les corps étrangers – Ils constituent une barrière temporaire aux germes et aux cellules cancéreuses

43. Exploration anatomique clinique du système circulatoire Localisation topographique des vaisseaux: – Palpation, effet doppler, injection… • Prise de la tension • Exploration radiologique: – Artériographie, phlébographie, angiographie numérisée, lymphographie • Scanner, IRM • Échographie • Ponction chirurgicale (artères ou veines)

44. MERCI DE VOTRE ATTENTION

  • Login