dr christine colas centre hospitalier sp cialis bon sauveur
Download
Skip this Video
Download Presentation
Dr. Christine Colas Centre Hospitalier Spécialisé Bon Sauveur

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 22

valuation nutritionnelle de personnes g es de 65 ans et plus admises dans deux unit s de g ronto-psychiatrie d un Cent - PowerPoint PPT Presentation


  • 100 Views
  • Uploaded on

Évaluation nutritionnelle de personnes âgées de 65 ans et plus admises dans deux unités de géronto-psychiatrie d’un Centre Hospitalier de Soins psychiatriques. Dr. Christine Colas Centre Hospitalier Spécialisé Bon Sauveur. Objectif de l’étude.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' valuation nutritionnelle de personnes g es de 65 ans et plus admises dans deux unit s de g ronto-psychiatrie d un Cent' - Lucy


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
dr christine colas centre hospitalier sp cialis bon sauveur

Évaluation nutritionnelle de personnes âgées de 65 ans et plus admises dans deux unités de géronto-psychiatrie d’un Centre Hospitalier de Soins psychiatriques.

Dr. Christine Colas

Centre Hospitalier Spécialisé Bon Sauveur

objectif de l tude
Objectif de l’étude
  • Evaluation nutritionnelle des patients âgés admis dans un C.H.S.
  • Programme d’amélioration de la prise en charge nutritionnelle dans le service
m thodologie population
Méthodologie: population

Lieu: 2 unités de géronto-psychiatrie (département 50)

Durée: 9 mois (1/10/01 au 15/07/02)

Patients inclus: patients âgés de 65 ans et plus

Patients exclus: patients transférés d’unités dites «d’adultes» du CHS et hôpitaux de jour

m thodologie m thode
Méthodologie: méthode
  • Fiche d’enquête: Antécédents, diagnostic, traitements, état bucco-dentaire, dépendance alimentaire
  • biologie: albumine, pré albumine, CRP, natrémie, créatininémie
  • poids, M.N.A., M.M.S.
  • feuille d’ingesta (en %)
  • analyse statistique: Epi Info logiciel de traitement et de données épidémiologiques
r sultats 1
Résultats (1)

Données générales

  • 102 patients : 70 femmes, 32 hommes
  • répartition équivalente dans les deux unités [44% et 55.8%]
  • moyenne d’âge : 76.8 ans
  • 68% provenant de leur domicile
  • DMS= 31,8 j
r sultats 2
Résultats (2)

Motif d’admission

  • Troubles anxieux 3%
  • Syndrome confusionnel 4%
  • Troubles délirants 10%
  • Troubles du comportement 40%
  • Troubles de l’humeur 43%
r sultats 3
Résultats (3)

Antécédents

  • Atcd médicaux et chirurgicaux peu représentés (20% sans Atcd)
  • Atcd psychiatriques:

- pour 57,7% : pas d’hospitalisation antérieure en psychiatrie

- présence d’une démence pour le tiers de cette population

r sultats 4 d pendance
Résultats (4) : dépendance
  • Psychique: MMS moyen = 15.5/30
  • Motricité (critère C du mini MNA)

18% vont du lit au fauteuil

35,5% autonomes à l’intérieur

44% sortent du domicile

  • Assistance nutritionnelle

50%  table dressée + repas servi

etude nutritionnelle r sultats
Etude nutritionnelle : Résultats

1) Critères anthropométriques:

  • IMC dans les normes [21-24] : 35.6%
  • 28.9% avec IMC < 21
  • 35.6% avec IMC > 24
population d nutrie selon les crit res bio profil nutritionnel
Population dénutrie (selon les critères bio) : profil nutritionnel
  • Albumine < 35 g/l : 61% des cas
  • pré-albumine < 200mg/l : 36% des cas
  • dénutrition modérée: 30% (par carence d’apport: 81 %)
  • dénutrition sévère : 31% (par carence d’apport: 62,5%)
crit res coupl s imc prot ines nutritionnelles
Critères couplés IMC/protéines nutritionnelles
  • Résultats : 61 patients dénutris sur 102
  • 30 patients (la moitié) ont une dénutrition sévère
  • 1/3 de la population étudiée n’a pas de problème nutritionnel
ingesta r sultats
Apport calorique moyen

= 29,7kcal/kg/j

(proche des recommandations) dont :

protéines : 16%

glucides : 44%

lipides : 39%

Apport en Ca

= 852 mg/j

Apport hydrique

= 17 ml d’eau/kg de poids corporel

< aux besoins estimés

Ingesta: résultats
assistance nutritionnelle pour quels patients
Assistance nutritionnelle: pour quels patients ?
  • Laissée jusqu’alors à l’estimation des soignants
  • essentiellement apportée aux 57% de patients admis pour troubles du comportement (dont 50% de déments)
  • recours peu fréquent à la consultation diététique (9 cas sur 102)
discussion
Discussion
  • Selon les critères MNA et biologie:2/3 des patients sont dénutris(résultats identiques en médecine gériatrique et MR)
  • dénutrition par carence d’apport
  • population dépendante
  • facteurs de risque de dénutrition sévère: déments hypo-accousiques,édentés sans prothèse, pathologie psychiatrique lourde
programme d am lioration de prise en charge 1
Programme d’amélioration de prise en charge (1)
  • Evaluation systématique à l’admission: poids, taille, IMC (et poids de sortie)
  • Bilan bio: albumine, préalbumine, CRP à J1 puis préalbumine en cours d’hospitalisation
  • MNA dépistage et MMS par les soignants
  • résultats communiqués en synthèse et mise en place de mesures correctives
programme d am lioration de la prise en charge 2
Programme d’amélioration de la prise en charge (2)
  • Mesures correctives: appel de la diététicienne pour les plus dénutris
  • Protocole affiché d’enrichissement protéique des plats
  • Accentuation de l’hydratation des patients
  • supplémentation vitamino-calcique pour ceux sortant peu
  • Communication des résultats au médecin traitant à la sortie
conclusion
Conclusion
  • Population majoritairement dépendante présentant un risque nutritionnel certain avec une dénutrition essentiellement d’apport
  • connaissance de l’état nutritionnel des PA en psychiatrie permettant d ’affiner le diagnostic et de mieux prescrire
  • outils simples et validés utilisables dans ce contexte
  • nécessité de formation- intérêt de ce type de travail pour la mise en place du CLAN au CHS
ad