bienvenue au liban
Download
Skip this Video
Download Presentation
Bienvenue au LIBAN

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 23

Bienvenue au LIBAN - PowerPoint PPT Presentation


  • 393 Views
  • Uploaded on

Bienvenue au LIBAN . Chère, Cher collègue,

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Bienvenue au LIBAN' - Albert_Lan


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
bienvenue au liban

Bienvenue au LIBAN

Chère, Cher collègue,

Vous avez accepté de participer aux opérations de formation continue de la zone Proche Orient de l’aefe, la plus vaste par le poids humain de son réseau (27.000 élè-ves pour le 1er degré, 1300 professeurs de et en français), la plus petite par sa dimension géographique. C’est assez dire la haute francophonie et, le plus souvent, la belle francophilie, qui l’irriguent.

Au nom des professeurs qui auront le plaisir de profiter de votre expertise et de vos compétences, je vous remercie très sincèrement.

Pour faire également de votre séjour un motif de satisfaction sur le plan personnel, des directeurs d’école ont mis en place la présentation du Liban que vous allez lire. Puisse-t-elle, avant même votre venue, vous faire aimer cette terre hospitalière avec laquelle notre pays entretient de si puissants liens affectifs et linguistiques.

Eric SÉÉBOLD

IEN (AEFE) zone Proche Orient

en résidence à Beyrouth

Le mot de l’Inspecteur

slide2

Les infos pratiques

Découvrez Beyrouth

Bienvenue à Beyrouth

Place des Martyrs

Quartier Nejmé

La corniche

Quartier Hamra

Quartier Basta

Quartier Gemmayzé

Musée National

Centre commercial ABC ACHRAFIEH

Des restaurants

Abdel Wahab

Al Falamenki

Café Sho

Qui va vous accueillir à votre arrivée

Une info vous manque ? : contactez-nous

slide3

AMBASSADE de France rue de Damas : 3 minutes à pied de l’hôtel.

Tel : (00 961) (0) 1.420.000

Fax : (00 961) (0) 1.420.013

CENTRE CULTUREL près de l’ambassade : on peut consulter les journaux, prendre un café et manger.

INSPECTION : dans le centre culturel. Voir carte de Mr SEEBOLD.

slide5

CHANGE

Septembre 2009 : 1€ = 2200LL (livres libanaises).

En clair : on divise par 2000 le prix en livres libanaises pour avoir la valeur en euros, c’est-à-dire qu’on enlève les 3 derniers chiffres du prix libanais puis qu’on divise par 2 (ou l’inverse).

Taux fixe entre le dollar et la livre 1$ pour 1500 LL.

On paie indifféremment dans les deux monnaies.

Les commerçants sont honnêtes et rendent correctement la monnaie.

Une référence : L’ABC, centre commercial très moderne. Ouvert 7 jours sur 7

Dans le centre commercial ABC (SASSINE 15/20 mn de l\'hôtel à pied), vous trouverez:

- un bureau de change

- un guichet de retrait de banque (vous en trouverez également partout dans Beyrouth)

- des restaurants, glaciers, boulangers et restauration rapide, bons restaurants

- 7 salles de cinéma (films en VO, sous-titrés en français et en arabe)

- une librairie (Antoine au 3e étage), un VIRGIN mégastore

- divers magasins (vêtements, ameublements...), plus chers qu’en France (enseignes internationales).

Une autre : Supermarché TSC (en face de l’ABC) : Ouvert 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

TAXIS

GERYES TAXI : 00961-1-332747, 00961-1-200555, 00961-1-206000, 00961-206666, 00961-3-222600

• Appelez, donnez votre point de départ, votre point de chute et demandez le prix à payer ; central télépho-nique francophone ; demandez un chauffeur francophone.

• Tarifs :

* 10$ ou 15000 livres pour aller à l\'aéroport.

* 5000 à 8000LL pour une course dans Beyrouth, seul dans le taxi.

AUTRES TAXIS : Il est impératif de demander le prix (en précisant la monnaie) avant de monter dans la voiture. Il est préférable de négocier en livres libanaises.

Il existe 2 tarifs :

« service » : vous partagez le taxi avec des inconnus et cela coûte au maximum 2 services, c\'est-à-dire

2 fois 2000 livres (1 « service » = 2000 livres).

« taxi » : vous êtes seul dans le taxi et la course est en moyenne de 8000 livres pour un trajet dans Beyrouth.

slide6

RESTAURANTS

On laisse un pourboire d’environ 10% de la facture.

Lorsque vous signez avec votre carte bleue, veillez à barrer la ligne TIP et donnez plutôt le pourboire à part.

ARTISANAT

Il y a peu d’artisanat au Liban. Cependant on peut ramener quelques produits : savons, broderies, verres, couteaux de JEZZINE, bibelots … que vous pourrez acheter dans les boutiques indiquées en bleu sur le plan (voir cartes jointes).

ACHATS (spécialités culinaires à acheter à l’aéroport)

La pâtisserie orientale est excellente : il est préférable de l’acheter à l’aéroport, cela ne vous est pas comptabilisé dans le poids du bagage (les boites métalliques vertes Abdel Rahman Hallab sont bon-nes).

Les produits AL RIFAI (pistaches, mélanges de graines, …) : vendus à l’aéroport.

Eau de fleurs d’oranger et eau de rose à mettre dans la pâtisserie ou boire dans de l’eau chaude (comme au Liban).

En règle générale, dans les boutiques de l’aéroport on trouve beaucoup de produits alimentaires libanais. Ces produits sont de bonne qualité.

Ne pas acheter d’huile d’olive . Ce mets ne passe pas les contrôles de sécurité.

des adresses d artisans
Des adresses d’artisans

Retour à la page d’accueil

slide8

Ivresse du mouvement. Gorgée de soleil, Beyrouth est une ville débordante de vie. De la corniche de mer aux rues grouillantes, l’effervescence est permanente. Beyrouth est aussi une place financière et un centre d’affaires de première importance, point de rencontre des hommes d’affaires de la région.

Eloge de la diversité. Creuset d’un mélange de cultures hors du commun, Beyrouth abrite une belle diversité de langues, de nationalités et de religions. Autant de singularités qui se manifestent dans les rues : églises et mosquées sont voisines, fumeurs de narguilé sur la corniche de mer et paisibles pêcheurs côtoient les adeptes frénétiques du jogging ou du VTT dans cet immense ensemble où cohabitent les membres d’un des plus grands panels de modes de vie qui se puisse concevoir.

Saveur de la lenteur. Un dédale de ruelles aux mille couleurs et le temps semble figé. Chaque maison laisse admirer son raffinement et l’élégance de son architecture traditionnelle dans laquelle les couleurs vives des façades donnent la réplique aux ornements de fer forgé et de bois sculpté. Prendre son temps semble ici élevé au rang d’art de vivre.

Paradis des fêtards. Beyrouth est une ville qui ne dort jamais. Le soleil couché, les lumières de la fête prennent le relais. Restaurants, cafés, pubs et clubs : les nuits beyrouthines envoûtent ceux qui s’y essayent. Douceur ou folie des musiques, ocres des rues merveilleusement éclairées, obscurité branchée des boîtes à la mode. Que l’on soit dîner romantique ou nuit sans fin, cuisine gastronomique ou sandwich sur le pouce, couche-tôt ou lève-tard, Beyrouth vit, danse, chante et rit à toute heure.

Terreau de la création. Propice à la création artistique par sa diversité et son ouverture, la vie culturelle beyrouthine est dense : manifestations, festivals, expositions mais aussi galeries d’art et lieux de rencontre entre créateurs, toutes les audaces fourmillent pour un éternel renouveau.

Retour à la page d’accueil

slide9

La place des Martyrs

Considéré comme un des lieux les plus dangereux de Beyrouth pendant la guerre civile, la Place des Martyrs a été presque entièrement détruite. Seul reste l’Immeuble du Virgin Megastore.

La place est essentiellement un lieu de transit aujourd’hui. On peut y admirer la statue des Martyrs que le sculpteur italien Mazacurati a créée en 1956 ainsi que l’imposante mosquée sunnite Mohamad El-Amine. Érigée dans le plus pur style ottoman, elle a été entièrement financée par le milliardaire et ancien Premier Ministre Rafic Hariri qui y est enterré : 5 dômes, 4 minarets, elle peut contenir plus de 6 000 fidèles sur une surface couverte de près de 1000 m2.

Compter 10 minutes à pied de l’hôtel pour se rendre sur la place

Retour à la page d’accueil

slide10

Quartier de Nejmé

Les immeubles du quartier Nejmé datent du Mandat Français et ont été entièrement rénovés. On y trouve aujourd’hui des restaurants, des cafés et de nombreuses enseignes prestigieuses. Ce quartier renferme trois mosquées et la très belle Église St Louis sur la rue Abdel Hamid Karamé, construite en 1868.

Récemment aménagé, un jardin étagé offre une vue remarquable sur les Thermes Romains, construits au Ier siècle de notre ère.

A l’ouest se trouve le Grand Sérail, ancienne caserne turque qui renferme aujourd’hui le siège du Premier Ministre.

La Place de l’Étoile a été construite sous le Mandat Français également. De la place, on a accès à deux importants édifices religieux : la Cathédrale Saint-Élie des Grecs catholi-ques, érigée en 1864 encore très endommagée, et la Cathédrale Saint-Georges des Grecs orthodoxes qui a été entièrement rénovée.

Compter 15 minutes à pied de l’hôtel pour se rendre dans le quartier

Retour à la page d’accueil

slide11

La Corniche

L’ancienne Avenue de Paris longe la mer sur plusieurs kilomètres. C’est une promenade très appréciée des Beyrouthins et des touristes. On y rencontre des joggers, des mar-cheurs, des familles, des petits marchands ambulants, toute une foule grouillante et hétéroclite. C’est l’endroit idéal pour s’aérer dans une ville où le béton domine. Au sud, la Corniche s’achève sur la plage publique de Ramlet El Baïda.

Retour à la page d’accueil

slide12

Quartier de HAMRA

Si le quartier Hamra a perdu aujour-d’hui ses cinémas et ses cafés trot-toirs, il reste sans aucun doute le quartier le plus commerçant de la ville. C’est ici que se trouvent les enseignes locales, les librairies, les banques ainsi que le bureau central de l’Office du Tourisme. Il a bénéficié de financements importants pour sa réhabilitation après la guerre civile. La rue Hamra, artère principale, est coupée de petites rues qui renfer-ment pubs, cafés et restaurants.

Retour à la page d’accueil

slide13

Quartier de BASTA

Un quartier aux ruelles étroites d’apparence peu engageante mais qui mérite le détour pour ses dizai-nes de magasins et ses galeries renfermant des trésors d’antiquités locales : on y trouve des objets variés de décoration, des lampes à pied et des suspensions, des tableaux, des sièges mais aussi de splendides meubles typiques de la région, parmi lesquels des coffres et commodes en marqueterie avec incrustations de nacre et d’ivoire. Pour des achats compulsifs ou le simple plaisir des yeux.

Compter 10 minutes à pied de l’hôtel pour se rendre dans le quartier

Retour à la page d’accueil

slide14

Quartier de GEMMAYZE

Le quartier Gemmayzé, et particulièrement la rue Gouraud, est l’un des plus beaux quartiers de Beyrouth. La présence d’anciens immeubles, de vieilles résidences entourées de jardins, d’ateliers d’artisans, de petits cafés, de pubs, de venelles et d’escaliers en fait un paysage tout à fait à part.

De la rue Gouraud, le chaland prend l’Escalier Saint Nicolas pour rejoindre le quartier Sursock aux immeubles de luxe et aux demeures de style italien.

Le Musée Sursock, ancien hôtel particulier, ouvre ses portes à des expositions de peintures et de sculptures contemporaines.

Compter 20 minutes à pied de l’hôtel pour se rendre dans le quartier

Retour à la page d’accueil

slide15

Le Musée National

Introduction incontournable à l’histoire du Liban, le Musée National, sévèrement endommagé pendant la guerre civile, a bénéficié d’énormes subventions pour pouvoir rouvrir en 1999 : sarcophages, mosaïques, bibliothèque, statues, bijoux, bronzes, vases et figurines sont installés dans une élégante muséographie moderne sur deux niveaux.

Compter 5 minutes à pied de l’hôtel pour se rendre au musée

Retour à la page d’accueil

slide16

Le centre commercial ABC ACHRAFIEH

Inauguré en 2003, le centre ABC offre 37 000m2 de surface commerciale avec des centaines d’enseignes de toutes catégories, sept cinémas, un souk des bijoutiers, un magasin à rayons (ABC Store) et des restaurants.

RENSEIGNEMENTS :

www.abc.com.lb

Téléphone : 01.21.28.88

Compter 20 minutes à pied de l’hôtel pour se rendre au Centre Commercial

Retour à la page d’accueil

slide17

Le restaurant Abdel Wahab

Ambiance très libanaise avec une terrasse sur le toit. Un des meilleurs restaurants libanais (très bon rapport qualité/prix).Les plats traditionnels sont indiqués en vert sur la carte.

Entrées froides

Hommous : purée de pois chiches, crème de sésame, citron.

Moutabal(ou Baba Ghanouge) : Purée d’aubergine, crème de sésame, citron.

Tabouleh: persil, tomates, blé concassé, menthe, citron, huile d’olive, oignons.

Fatouche : salade de crudités (pourpier, salade verte, tomates, concombres, radis, oignons) agrémentée d’une épice nommée sumac qui donne un goût acidulé et parsemé de morceaux de pain libanais frits dans l’huile.

Moudardara : salade de lentilles avec des oignons frits.

Hendbé : salade de chicorée.

KebbehNayeh : viande de mouton crue pilée, blé concassé, oignons et huile d’olive. Le tout est servi avec de l\'huile d\'olive, de la menthe fraîche et des oignons blancs.

Labneh : fromage blanc fait à partir du lait caillé de vache avec ou sans ail ou thym.

Shanklish : fromage blanc de brebis, thym. Il se mange émietté et mélangé avec des tomates et des oignons finement hachés, et de l\'huile d\'olive.

Halloum : fromage de brebis (qui peut aussi se manger grillé).

BatataHarra : pommes de terre froides épicées.

slide18

Le restaurant Abdel Wahab

Entrées Chaudes

Fattet d’aubergines (eggplant). 

Sojok : saucisses épicées (préparation arménienne).

Makanek : saucisses libanaises.

FoulMedammas : fèves mijotées, citron, ail et huile d’olive.

Sambousek : chaussons à la viande ou au fromage, pignons.

Fatayer : chaussons aux épinards

Rekakat : feuille de brick (en forme de cigarette) au fromage.

ChickenLiver : foie de volaille à la sauce grenadine.

BatataKezbara : pommes de terre sautées (ail, coriandre, épices).

Grillades

ChichTaouk : Brochettes de poulet assaisonnées ail et citron.

Kafta : Brochettes de viande hachée, persil, oignon. Mixed grill : assortiment de plusieurs grillades (agneau, bœuf, poulet).

slide19

Le restaurant Abdel Wahab

Conseil pour une commande :

Pour 2 personnes, il est préférable de prendre 3 en-trées froides et/ou 3 entrées chaudes et éventuelle-ment un plat chaud (chiche taouk, …) Les portions sont copieuses. Le repas peut se composer unique-ment d’entrées.

Boissons

Limonade : eau et citron.

ALMAZA : bière locale, alcoolisée – AZIZA : bière sans alcool.

Vinlibanais (rouge, blanc, rosé) : Kefraya, Ksara, …

ARAK : alcool de raisin mélangé avec de l’anis. On le sert mélangé avec de l’eau. Il peut accompagner tout le repas.

Caféturc : précisez comment vous le souhaitez : (sucré ou non).

Café blanc : eau chaude avec de la fleur d’oranger.

A 10/15 minutes à pied de l’hôtel

Retour à la page d’accueil

slide20

Le restaurant Al Falamenki

Dans une maison restaurée, ce restaurant vaut le détour pour son ambiance et pour sa terrasse. On peut y voir les libanais fumer le narguilé, jouer aux cartes, au baggamon ou tout simplement discuter.

Remarque : on n’y va pas pour la nourriture, cependant les plats suivants sont bons :

Haloum avec figues confites.

Pommes de terre sautées avec sauce à la betterave.

Grillades accompagnées de ses pommes de terre sautées.

Saj (pizzas libanaises faites avec une pâte bio) : au fromage, à la viande ; au jambon.

Jus de fruits frais.

A 10/15 minutes à pied de l’hôtel

Retour à la page d’accueil

slide21

Le restaurant Le café Sho

Au Café Sho, la soupe lentille curry prélude copieusement les plats composés de grillades marinées, noodles, légumes sautés. Le tout est accompagné d’une incomparable sélection de thés et d’une très bonne cave (vins locaux et bio). On prend seulement une assiette, qui suffit très largement à vous rassasier.

On peut y venir juste pour boire un verre et se détendre.

Restaurant fréquenté par des journalistes, des artistes, …

A 10/15 minutes à pied de l’hôtel

Retour à la page d’accueil

slide22

Qui vous accueillera à votre arrivée ?

Retour à la page d’accueil

ad